Echange de médias dans la province du Jiangsu : Le rôle des médias étrangers dans le façonnage d’une image crédible de la Chine dans le monde

 

Par notre envoyée spéciale Meriem KHDIMALLAH

Le programme d’échange de médias «Carnet de voyage de la Chine» est une plateforme médiatique internationale qui offre aux journalistes du monde entier une occasion précieuse d’explorer les multiples facettes de ce pays en pleine mutation, favorisant ainsi une compréhension plus approfondie de sa culture et de son développement.

La ville de Wuxi, joyau du Jiangsu, une province de la Chine de l’Est, a récemment accueilli le lancement du programme d’échange médiatique intitulé «Carnet de voyage en Chine». Cet ambitieux projet, lancé par le Centre international de presse et de communication de Chine (Cipcc), l’Association chinoise de la diplomatie publique (Cpda) et Huanqiu.com, s’annonce comme une passerelle entre les cultures, offrant aux journalistes du monde entier une occasion unique de plonger au cœur de la Chine contemporaine.

L’événement a réuni un total de 33 journalistes en provenance de 32 pays d’Afrique et de régions arabes, parmi lesquels la Tunisie. Pour ces professionnels des médias, le «Carnet de voyage en Chine» représente bien plus qu’une simple mission de reportage; il incarne une opportunité inestimable de découvrir les multiples facettes de la civilisation chinoise, depuis son passé glorieux jusqu’à son développement fulgurant dans les domaines de la technologie et de l’économie moderne.

Comprendre l’histoire pour saisir le présent

Dans son allocution d’ouverture, le président de l’Association chinoise de diplomatie publique, Wu Hailong, a mis en avant l’importance de comprendre la Chine à travers sa dynamique et son progrès. Il a encouragé les journalistes étrangers à observer attentivement le Jiangsu, une région chinoise en plein essor, afin de partager leurs observations avec le monde et a aussi souligné l’importance de comprendre l’histoire de la Chine pour saisir son présent et son avenir.

De plus, Wu Hailong a insisté sur la nécessité de lire également le peuple chinois et les relations entre la Chine et le monde, mettant en lumière la coopération sino-africaine comme exemple de partenariat mutuellement bénéfique et soulignant les avantages économiques tangibles ainsi que les bénéfices en termes de stabilité et de prospérité pour les deux parties. «Cette coopération, a-t-il affirmé, témoigne de l’engagement de la Chine envers un développement mondial inclusif et durable».

Dans le même sillage, Wu Hailong a indiqué que les journalistes présents ici proviennent tous de pays africains frères et que la Chine a toujours partagé le destin des nations africaines, ainsi que sa coopération avec l’Afrique qui a prospéré, avec des investissements croissants sur le continent. «Depuis 15 ans consécutifs, la Chine est le principal partenaire commercial de l’Afrique. Cette coopération sino-africaine revêt une importance majeure non seulement pour les avantages économiques tangibles qu’elle procure aux deux parties, mais aussi parce qu’elle renforce la capacité de développement autonome de l’Afrique. Elle contribue à instaurer stabilité et prospérité sur le continent, tout en permettant aux nations africaines de prendre fermement en main leur avenir et leur destin», a-t-il précisé.

De son côté, Huang Weigong, secrétaire général adjoint du comité municipal du Parti de Wuxi, a mis en lumière les progrès remarquables accomplis par la ville de Wuxi dans divers domaines tels que le développement économique, l’innovation industrielle et la coopération internationale. Weigong a exprimé le désir sincère de partager les succès de Wuxi avec le reste du monde et invité chacun à découvrir les raisons qui sont derrière la prospérité culturelle et économique de la ville. Il a souligné également l’importance de vivre l’effervescence des nouvelles capacités productives et de renforcer les liens d’amitié par un engagement continu.

«Située comme une perle sur le lac Taihu, bénéficiant d’une position privilégiée sur le canal et florissant au cœur de la région de Jiangnan, Wuxi a évolué au fil des années, s’enrichissant de son histoire et des épreuves du temps. Elle est reconnue sous diverses appellations telles que la ville de l’industrie et du commerce, la ville des sciences humaines, la ville de l’écologie et la ville du bonheur. Les réalisations économiques de la ville témoignent de sa croissance continue. En 2023, son PIB a augmenté de 6 % pour atteindre 1,55 billion de yuans, avec un PIB par habitant parmi les plus élevés des grandes et moyennes villes de Chine. Les secteurs industriels prospères ont été un pilier solide de cette croissance, avec six grappes industrielles générant un chiffre d’affaires dépassant les 200 milliards de yuans, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la biologie synthétique et des fusées commerciales», a-t-il précisé.

Dans ce même cadre, il a ajouté que Wuxi s’est également distinguée par son ouverture au monde et son engagement envers la coopération internationale. En participant activement à l’initiative «la Ceinture, la Route» et en renforçant son attractivité pour les investissements étrangers, la ville a été saluée pour son environnement commercial favorable et sa facilitation du commerce transfrontalier. En parallèle, les conditions de vie de la population se sont améliorées de manière significative, Wuxi étant désignée comme la «ville la plus heureuse de Chine» pendant quatre années consécutives.

La construction d’infrastructures culturelles majeures telles que le Centre culturel et artistique, la Salle de concert symphonique et le Musée d’art illustre l’engagement de la ville à offrir un environnement propice au bien-être de ses habitants.

Un pont entre les cultures

Prenant ensuite la parole, Shan Chengbiao, directeur général de Global Times Online, a souligné l’engagement profond des médias étrangers à jouer un rôle crucial dans la communication interculturelle. En investissant dans la mission de connecter la Chine et le monde, ces acteurs médiatiques contribuent à façonner une image crédible et respectueuse de la Chine, tout en favorisant la compréhension mutuelle entre les peuples.

«Dans ce contexte d’échanges fructueux et de partenariats renforcés, le “Carnet de Voyage en Chine“ se positionne comme un pont entre les cultures, un vecteur de connaissance et de compréhension réciproque. En explorant les histoires cachées derrière chaque rue, chaque quartier, les journalistes présents s’engagent dans une quête de vérité et d’authenticité, offrant ainsi à leurs lecteurs un regard neuf sur la réalité chinoise», a-t-il indiqué.

Chengbiao a ajouté qu’au fil des siècles, la Chine a su renouveler sa vitalité grâce aux échanges et à l’apprentissage mutuel avec d’autres civilisations. Aujourd’hui, le «Carnet de voyage en Chine» perpétue cette tradition millénaire en ouvrant de nouvelles perspectives de dialogue et de coopération entre les médias du monde entier. En invitant les journalistes à explorer la Chine vivante et tridimensionnelle, ce programme contribue à renforcer les liens entre les peuples et à promouvoir une vision plus inclusive et respectueuse de la diversité culturelle mondiale.

Par la suite, les journalistes venant de plusieurs pays tels que la Tunisie, l’Égypte, l’Algérie, le Maroc, etc., ont pu découvrir de manière approfondie les merveilles de la ville de Wuxi, riche en histoire et en innovation. Avec ses avancées significatives dans les domaines économique, industriel et culturel, Wuxi représente un exemple éclatant du dynamisme de la Chine moderne.

Les participants ont été invités à explorer ses ruelles pittoresques, à visiter ses sites emblématiques et à rencontrer ses habitants chaleureux, offrant ainsi un aperçu authentique de la vie quotidienne dans cette ville florissante.

Tags

Laisser un commentaire