Sami Tahri : Les tickets-restaurants ne peuvent être supprimés sans concertation avec la partie syndicale

2,013

« Les tickets-restaurants sont attribués aux fonctionnaires publics dans le cadre de conventions signées avec la partie syndicale et ne peuvent être supprimés par décret gouvernemental comme les bons d’essence », a souligné lundi Sami Tahri, porte-parole officiel de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Dans une déclaration à l’agence TAP, Tahri a signalé que le gouvernement est appelé à se concerter avec la partie syndicale avant de décider la suppression des tickets-restaurants accordés aux fonctionnaires publics en application à des conventions signées entre les syndicats et les directions des offices et des établissements publics aux niveaux central et régional.

Tahri a indiqué que l’UGTT discutera avec le ministre d’État chargé de la fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption, Mohamed Abbou, au sujet de la promulgation d’un texte de loi portant sur la suspension des tickets-restaurants pendant le confinement surtout que le pouvoir d’achat des salariés s’est bien détérioré au cours de cette même période.

À noter que Mohamed Abbou avait déclaré lundi qu’il a été décidé de suspendre l’octroi des tickets-restaurants pendant la période de confinement signalant qu’un texte de loi sera publié dans ce sens.

Laisser un commentaire