Les Chuchotis du Mardi | Campagnes vaccinales contre le Covid-19 : les États arabes à la traîne !

8,314

Illustration: Our World in Data


Par Abdel Aziz HALI

Depuis quelques semaines, avec l’apparition des variants dits «anglais», « sud-africain
» puis « japonais» (ou «brésilien») en fonction des pays où ils ont été révélés, un vent de panique a soufflé sur le globe.

 

Les nouveaux cas quotidiens confirmés de COVID-19 par million de personnes dans les pays de la Ligue arabe et Israël: le nombre de cas confirmés est inférieur au nombre de cas réels ; la raison principale en est le nombre limité de tests.(Source: Our World in Data)

 

Si l’année 2020 s’est achevée sur une note optimiste avec la promesse de vaccins en apparence super efficaces contre le Sars-CoV-2, les nouvelles distillées du pays de Sa Majesté Elisabeth II donne froid dans le dos. En plus d’être plus transmissible (de 30 à 70% que le virus normal), le variant anglais B.1.1.7 serait aussi plus létal: une surmortalité potentielle est évaluée entre 30 et 40 %, selon le rapport du Nervtag (New and Emerging Respiratory Virus Threats Advisory Group).

 

Le nombre de décès confirmés par COVID-19 par million de personnes dans les pays de la Ligue arabe et Israël: la moyenne mobile sur 7 jours. (Source: Our World in Data)

 

Mais voilà, Moderna a annoncé, hier, en s’appuyant sur des études menées en laboratoire, que son vaccin contre le Covid-19 suscitait la production d’anticorps contre les variants du coronavirus identifiés initialement au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Toutefois, le laboratoire américain a précisé qu’il allait travailler à développer une dose additionnelle pour accroître encore la protection contre ces variants.

Cette annonce ne peut qu’encourager les gouvernements à investir davantage dans les campagnes vaccinale contre le Covid-19. Mais où en est-on dans le monde arabe en termes de campagnes de vaccination?

 

Part de la population mondiale entièrement vaccinée contre la COVID-19, jusqu’au 25 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

Sur les 22 pays membres de la Ligue arabe, seule une poignée d’Etats ont déjà commencé une campagne de vaccination: les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Bahrein, Oman, le Koweït, le Qatar, la Jordanie et l’Égypte.

Au moment où ces lignes sont écrites, selon les chiffres d’Our World in Data, seuls quatre pays du Golfe arabo-persique se détachent du lot.

 

Nombre de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19, jusqu’au 24 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

Ainsi aux Émirats arabes unis, 22,63% de la population (plus de 2,24 millions d’Émiratis, selon les statistiques du 24 janvier 2021) ont reçu au moins une dose du vaccin contre le Covid-19. Les Bahreïnis arrivent en deuxième place avec 8,47% de la population (144.130 âmes, le 20 janvier 2021), suivis par les 0,85% des Saoudiens vaccinés (295.530 personnes, le 17 janvier 2021) et les 0,49% d’Omanais (24,773 personnes, le 23 janvier 2021).

 

Part des personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19, jusqu’au 24 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

Pour ce qui est des pays ayant reçu les deux doses (première injection et le rappel) du vaccin contre le Covid-19, les Émirats arabes unis pointent également en tête avec 250.000 personnes vaccinées (2,53% de la population, selon les statistiques du 24 janvier 2021) talonnés par Oman et ses 5.902 âmes (0,12% de la population, selon les statistiques du 23 janvier 2021).

 

Nombre de personnes entièrement vaccinées contre le COVID-19, jusqu’au 24 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

En revanche, si les Émirats arabes unis pointent à la seconde marche du podium mondial, à ce jour, son nouveau allié, l’État hébreu est même le pays qui a (et de loin) vacciné la plus grande partie de sa population, ce qui explique qu’il soit scruté dans le monde comme le champion de la vaccination.

 

Toujours selon les chiffres d’Our World in Data, 29,52% de la population israélienne a reçu au moins une dose du vaccin, soit plus de 2,56 millions de personnes.

 

Part des personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19, jusqu’au 24 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

Et plus d’un Israélien sur dix (12,24%), soit plus d’un million de personnes (sur une population de 8.731.441, selon les chiffres publiée le 24/01/2021 sur le site worldometers.info), ont reçu les deux doses du vaccin contre le Covid-19.

 

Part de la population entièrement vaccinée contre le COVID-19, jusqu’au 24 janvier 2021. (Source: Our World in Data)

 

Une chose est sûre: si pratiquement deux tiers des États arabes sont à la traîne, s’il y avait un pays qui ne joue pas avec la santé de ses concitoyens, ça serait Israël.

A.A.H.


 

Laisser un commentaire