Dialogue national : Les participants invités à présenter leurs visions de l’avenir du pays

8,670

La première réunion du Comité consultatif pour la nouvelle République a démarré samedi à Dar Dhiafa à Carthage, sous la présidence du juriste Sadok Belaid et en présence d’hommes politiques, de personnalités publiques et des membres de la société civile qui soutiennent le processus du 25 juillet. Un processus rejeté par les forces politiques qui formaient une majorité parlementaire dont en premier, le mouvement « Ennahdha ».

Dans un mot d’ouverture, Belaid, président coordinateur du Comité a demandé des participants de proposer, par écrit, leurs conceptions et visions du pays pour les quarante années à venir en expliquant, impérativement, comment les traduire dans des textes constitutionnels et des institutions capables de les appliquer.

Parmi les participants, les présidents des organisations nationales; Jamel Msallem, président de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), une délégation de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat(UTICA) conduite sa Samir Majoul, la présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT) Radhia Jerbi.

L’expert financier Ahmed Karam et Ahmed Friaa, ancien ministre, d’anciens députés, d’artistes et autres y sont présent.

Participent, également, à cette première réunion, des acteurs de la scène politique, à l’instar de Abid Briki, secrétaire général de la Tunisie en Avant, Mongi Rahoui (dirigeant du PPDU), Zouheir Maghzaoui (Echaab), Zouheir Hamdi (Courant populaire) Imed Hammami (ancien dirigeant d’Ennahdha).

Brahim Bouderbala, président de la commission consultative des affaires économiques et sociales a expliqué que cette première réunion est dédié à la finalisation d’un plan d’action de la commission et d’un calendrier des prochaines réunions et des thèmes économiques et sociaux qui y seront débattus.

Laisser un commentaire