L’Italie consacre 5 millions d’euros à la rénovation du marché de poissons de Houmet Souk

5,259

 

Le marché aux poissons de Houmet Souk, à Djerba vient de faire peau neuve, dans le cadre d’un appui financier de 5 millions d’euros apporté par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS).

L’objectif étant d’améliorer les systèmes de production et de consommation en vue d’une croissance socio-économique durable.

Financé sur une durée de trois ans, le projet de rénovation est exécuté par le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes CIHEAM Bari, en étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, indique un communiqué publié lundi.

Il s’inscrit à son tour dans le cadre du projet « Stabilisation et Développement Socio-économique des Régions côtières Tunisiennes » NEMO KANTARA.

Il ambitionne ainsi de renforcer les organisations de producteurs de poissons et les acteurs institutionnels en vue d’instaurer des synergies pour une gestion durable des ressources naturelles.

Il s’agit aussi d’améliorer la compétitivité des opérateurs de la pêche et de garantir la sûreté et la traçabilité des produits de la pêche au profit des consommateurs.

Lors de la cérémonie d’inauguration organisée en présence du Gouverneur de Médenine, Said Ben Zayed et des représentants de l’AICS, l’Ambassadeur d’Italie en Tunisie, Fabrizio Saggio a déclaré que les interventions financées par l’Italie dont le projet NEMO KANTARA ont pour objectif d’améliorer la soutenabilité des systèmes productifs, en créant plus de richesses pérennes et d’emplois.

D’autre part, a-t-il dit, il s’agit aussi de garantir une production suffisante basée sur la qualité des aliments, tout en garantissant l’équilibre des écosystèmes et la préservation de la biodiversité, ajoutant que d’autres interventions sont prévues afin d’améliorer les infrastructures et les services et de diversifier les activités de production.

L’objectif étant d’offrir de nouvelles opportunités aux jeunes et aux femmes, et d’assurer un développement intégré et durable, la sécurité au travail et les capacités économiques.

Laisser un commentaire