Plus de 600 migrants subsahariens secourus au large des côtes tunisiennes

2,993
migration clandestine

Des unités de la Garde maritime sont parvenues à déjouer 18 tentatives de franchissement illégal des frontières maritimes et ont secouru 635 migrants dont les bateaux ont coulé en mer.

Cité dans un communiqué publié, samedi, le porte-parole de la direction générale de la Garde nationale a affirmé que les unités relevant des districts maritimes de la garde nationale dans les gouvernorats de Sfax et de Mahdia, ont réussi à déjouer ces opérations qui ont eu lieu dans la nuit du 17 au 18 mars 2023.

Bien plus, ajoute la même source, les unités précitées ont réussi à secourir 635 migrants originaires de pays subsahariens ayant franchi illégalement le territoire tunisien suite au naufrage de leurs embarcations.

Toujours selon le même communiqué, dans le cadre des efforts visant à lutter contre le phénomène de la migration irrégulière, les unités de la Garde nationale opérant dans les régions de Kasserine et Kébili ont arrêté hier, vendredi, 26 personnes originaires de pays d’Afrique subsaharienne, ayant sciemment franchi la frontière terrestre occidentale et se sont installés illégalement en Tunisie.

Selon un deuxième communiqué publié à cet effet, le ministère public, aussitôt informé, a réagi sur le coup et a ordonné des mesures juridiques à leur encontre.

Le porte-parole de la Direction générale de la Garde nationale a également annoncé qu’un corps a été retrouvé au large des côtés de la ville de Sousse.

Selon les premiers indices, la source sécuritaire a laissé entendre que ce corps pourrait bien être celui d’un marin-pêcheur porté disparu, en attendant de le soumettre au médecin légiste pour confirmation.

Laisser un commentaire