JSK : Merdassi rend le tablier

1,152

 

Après cinq journées à la tête de l’équipe, Merdassi n’a pas résisté à la pression.

La démission du technicien aghlabide intervient après la défaite des camarades de Frioui cette fois face à l’AS Gabès (1-2). D’ailleurs, ce facteur, aussi important soit-il, n’est pas la seule raison qui explique le départ d’Issam Merdassi. Au cours des deux dernières journées, l’équipe n’a glané qu’un seul point après un nul concédé à Kairouan face à AS Mehamdia (1-1) et une défaite contre l’ASG (1-2). Ce bilan demeure loin des attentes des fans qui exigent de meilleurs résultats, notamment pour rester dans la course pour l’ascension en Ligue 1. Il est à rappeler que le rendement du groupe n’est pas rassurant, vu la méforme de plusieurs joueurs, la prestation inquiétante d’autres éléments soit pendant les matches, soit au cours des séances d’entraînement. A ajouter les choix amoindris à cause de la modestie de l’effectif en absence de Mkaouer, Fezzani, Abdennabi et Trabelsi. Ce départ était prévisible depuis des journées, vu les contestations des choix techniques au cours des rencontres et les conditions de travail pendant les entraînements. Et Issam Merdassi d’expliquer les raisons qui l’ont poussé à démissionner : « Depuis mon arrivée à Kairouan, j’ai rencontré des difficultés à cause des intrus qui cherchent à imposer des choix. J’ai pensé à l’intérêt de l’équipe. J’ai continué à travailler dans des conditions difficiles pour ne pas laisser un vide au sein du staff technique. J’ai eu de mauvaises surprises à cause de l’absence de plusieurs éléments pour différentes raisons. J’ai averti les dirigeants et les joueurs de mon intention de partir après la rencontre face à l’ASG. Actuellement, les dirigeants doivent tirer profit de la trêve du championnat pour engager un entraîneur  capable de remanier le moral des joueurs et secouer le groupe».

Donc, la demande de «divorce à l’amiable» avec les Aghlabides a été consommée et les dirigeants de la Chabiba se préparent à une nouvelle ère.

L’embarras du choix

On parle dans les coulisses du club de plusieurs noms pour veiller sur les destinées de l’équipe senior. On retient le nom de l’enfant du club Majdi Rachdi. D’autres noms ne sont pas exclure à l’instar de Hassen Gabsi ; un fin connaisseur de la Ligue 2. L’équipe dirigeante doit effectuer une course contre la montre pour trouver un remplaçant à Merdassi. La mission du prochain coach ne sera pas facile. Il doit avoir assez d’expérience et de sérieux pour créer le déclic escompté afin que l’équipe sorte de cette période de doute.

Laisser un commentaire