Pièce théâtrale « Le royaume de l’éternité » de Hatem Marâoub: Un voyage initiatique dans l’imaginaire

928

« Le royaume de l’éternité », pièce séduisante de Hatem Marâoub destinée au jeune public, est un voyage initiatique dans un monde imaginaire et une leçon de vie efficace.

Accro au digital, une fillette passe tout son temps devant l’écran de son ordinateur jusqu’à s’isoler et ignorer son entourage. Son grand-père, conscient de l’addiction de sa petite fille et de son isolement du monde réel, lui cache son ordinateur et l’invite à vivre une histoire passionnante dans un monde imaginaire à l’issue duquel elle retrouvera son computer.

Pour atteindre le royaume de l’éternité, elle doit traverser plusieurs épreuves qui sont autant de leçons de vie. Dans une forêt hostile, elle rencontre une communauté de serpents qui l’empêchent de poursuivre son chemin, mais en leur expliquant son objectif, ils finissent par lui ouvrir la voie. Plus loin, une fée géante la croise et lui offre sa baguette magique qui l’aide à faciliter sa traversée.

Plus tard, une foule de scorpions la surprend et refuse de lui permettre de continuer sa route. Mais grâce à sa baguette magique, elle les convainc et gagne leur sympathie. C’est ainsi que le ciel s’éclaircit et un pigeon l’accompagne dans sa recherche du royaume de l’éternité. Après ce périple dans l’imaginaire, elle retrouve son grand-père et le remercie pour ce voyage initiatique qui lui a ouvert les yeux et l’esprit sur le monde fabuleux du conte.

Le metteur en scène Hatem Marâoub a choisi de traiter deux mondes parallèles qui séduisent les enfants : le monde virtuel passif et le monde imaginaire actif du conte qui fait fonctionner l’esprit et lui permet de créer un univers fictif ouvert à toutes les éventualités. Pour ce faire, il s’est servi du mapping pour illustrer des paysages et essentiellement la présence des acteurs, qui, grâce à leur costume et à leur interprétation, font de cette traversée un moment d’apprentissage de la vie avec ses obstacles et ses appréhensions mais aussi la joie d’avoir approché des expériences nouvelles et fructueuses.

Même si la magie n’est pas au rendez-vous en raison sans doute de l’absence de moyens, la pièce tient la route grâce aux comédiens Fehmi Boufadi, Hassen Hanachi, Jassem Kanzari et Syrine Ghabri qui ont essayé de donner de la consistance aux personnages, notamment la présence convaincante d’Oumayma Lahiou dans le rôle de la fillette. « Le royaume de l’éternité », pièce en arabe littéraire, est à la portée des enfants qui pourront à leur tour créer un monde habité par des fées et animaux qui parlent.

Laisser un commentaire