Fête de la République Italienne à « La Charmeuse »: Indéfectible soutien italien à la Tunisie

2,641

Chaque année, cette journée commémore le référendum institutionnel au suffrage universel du 2 et 3 juin 1946, par lequel le peuple italien a pu choisir la forme de gouvernement à donner au pays suite à la chute du fascisme.

La célébration, qui s’est déroulée le 2 juin 2023 à la résidence de l’ambassadeur d‘Italie, S.E. Fabrizio Saggio, a eu lieu en présence de M. Nabil Ammar, ministre des Affaires étrangères, de l’Émigration et des Tunisiens à l’étranger, et de Mme Hayet Ketat Guermazi, ministre des Affaires culturelles. La consule d’Italie, Mme Anna Veronica Gianasso, a salué les invités.

Des relations privilégiées et un partenariat d’égal à égal

Lors de cette rencontre l’ambassadeur Fabrizio Saggio a rappelé l’histoire commune qui unit l’Italie et la Tunisie, deux pays liés depuis toujours par des rapports humains, historiques, culturels et économiques, l’histoire d’une émigration italienne vers la Tunisie entre le XIX et le XX siècles et d’une vague migratoire récente depuis le continent africain vers l’Italie. De nombreux ressortissants italiens, des Tunisiens, des binationaux et des amis de l’Italie et de la Tunisie, étaient présents lors de cet événement amical et important qui, aujourd’hui plus que jamais, doit être renforcé.

F. Saggio, dans son allocution, a souligné la position que la Tunisie occupe dans la politique italienne et de la Région et que ce partenaire indéfectible d’égal à égal vient aujourd’hui renforcer davantage ces liens.

L’Italie, qui s’affirme comme le plus important et premier partenaire économique et commercial de la Tunisie en termes de volume d’échange, voit une augmentation exponentielle d’entreprises italiennes sur son territoire. L’un des projets phares de cette coopération est le projet d’interconnexion sous-marine Elmed « qui permet à la Tunisie et à l’Italie de faire un saut qualitatif décisif. Le projet constitue en effet la première infrastructure énergétique entre l’Europe et l’Afrique. Il s’agit là d’un tournant historique qui fera de la Tunisie et de l’Italie de véritables hubs énergétiques sur leurs continents respectifs ».

La migration, l’une des problématiques plus que d’actualité ces derniers temps, a aussi été abordée par Monsieur l’ambassadeur, qui a souligné la nécessité de nouer des accords pour avoir des travailleurs réguliers. L’Italie se déclare ainsi «prête à augmenter à 4.000 le nombre d’immigrés réguliers, formés en Tunisie, qui peuvent venir travailler dans l’agriculture et l’industrie», tout en renforçant la lutte contre l’immigration « irrégulière » qui représente un fléau pour la Tunisie comme pour l’Italie.

L’allocution de S.E. Nabil Ammar, ministre des Affaires étrangères, de l’Émigration et des Tunisiens à l’étranger, a été comme d’habitude remarquable et franche, mettant l’accent sur « des relations étroites entre les deux pays qui ont beaucoup servi l’amitié entre nos deux peuples, des relations denses et diverses qui se renforcent avec le temps ». Il a salué « les efforts déployés par l’Italie pour faire mieux comprendre aux autres pays amis et partenaires la nécessité et la légitimité d’appuyer le processus de correction politique et de redressement économique en cours en Tunisie, très important pour nous tous et pour nos relations ».

L’accent a été mis sur les relations historiques qui lient les deux pays de la Méditerranée et qui méritent d’être renforcées davantage dans des moments difficiles qui risquent de les fragiliser : 

« Peut-être est-ce la richesse et la sophistication de l’histoire de votre vieux pays qui vous permettent de bien comprendre l’étape que traverse la Tunisie et pas seulement notre proximité géographique, ni la seule question de la migration qui a forgé, par ailleurs, une partie de votre propre histoire et identité », une invitation aussi a bien vouloir participer activement  à la « Conférence régionale sur la migration » proposée par le Président de la République Kaïs Saïed qui « devrait trouver un écho favorable pour lutter efficacement, notamment contre la migration illégale, qu’on pourrait qualifier d’inhumaine également »

L’un des points forts de l’allocution de Monsieur le ministre a été celui faisant référence à l’importance et à la richesse de la diversité, affirmant ainsi : « Nous avons des valeurs et des objectifs communs, certes, mais nous sommes différents et heureusement ! Chaque pays doit pouvoir atteindre sa propre responsabilité et son équilibre par le biais de ses propres forces internes et de celles de ses vrais partenaires, ceux avec qui les liens et intérêts sont les plus imbriqués ».

La présence des ministres des Affaires étrangères et des Affaires culturelles lors de la soirée du 2 juin à la Résidence d’Italie a souligné l’importance capitale à laquelle l’Italie a toujours voulu faire référence dans sa politique extérieure : la diplomatie et la culture, car sans la culture et la liberté relative qu’elle suppose, la société, même parfaite, n’est qu’une jungle.

La fête de la République italienne s‘est terminée en musique, dans la bonne humeur et la convivialité, une soirée très bien réussie au nom de la grande amitié italo-tunisienne.

Un remerciement particulier va à S.E. Fabrizio Saggio.

Laisser un commentaire