Zaho au Festival International de Hammamet: «Grâce à vous, j’apprends à dire je t’aime tous les jours»

1,909

La 57e édition du Festival International de Hammamet a accueilli, pour sa 4e soirée le mardi 11 juillet, l’auteure-compositrice-interprète canado-algérienne Zaho.

Entre émotion, danse et youyous, Zaho a joué un répertoire de 15 chansons très structurées dont ses morceaux phares «La Roue Tourne», «Kif Ndir», «Je Te Promets», et «C’est Chelou», que le public a repris en répétant les paroles mot à mot.

Avec sa voix veloutée, le petit ton algérien au niveau des onomatopées et en compagnie d’un claviériste, d’un batteur et d’un bassiste, elle a proposé un show coloré et a chanté haut et fort son pays natal, l’Algérie. Engouffrée dans une nostalgie extrême, Zaho nous a rappelé le temps du magazine «Star Club», la collection de posters et des fiches de paroles ainsi que les longues heures d’attente devant M6 Music, attendant impatiemment ses vidéos clips.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le concert, Zaho a remercié le public avec lequel elle a eu énormément d’émotion et une forte impression. Elle a particulièrement été émue de voir des familles entières reprendre ses chansons. Elle s’est exprimée : «Je suis émue de voir des familles entières, des mamans avec leurs enfants, auxquels elles ont transmis mes chansons». «L’art et la culture sont un patrimoine qui se transmet. Le public m’a ému, nous avons chanté, dansé et pleuré ensemble et j’ai envie de revenir en Tunisie plus souvent », a-t-elle ajouté.

A propos de son dernier album « Résilience », Zaho a déclaré que les 18 chansons de l’album étaient le fruit d’un processus d’écriture qu’elle a suivi pendant le Covid. Mentionnant qu’elle écrit tout d’abord à son subconscient, à elle-même et que, pour elle, la musique est une thérapie. Elle a mis l’accent sur l’importance du respect mutuel qu’elle a avec tous ses collaborateurs dans ce projet et a confié que le duo qu’elle a réalisé avant avec le musicien algérien d’expression kabyle « Idir » était un cadeau pour son père.

L’artiste canado-algérienne a annoncé qu’elle a récemment joué dans un film intitulé « Yo Mama » dont la date de sortie en France a eu lieu le 5 juillet dernier.Pour tout résumer, la génération des années 80-90 a vécu au FIH, ce mardi, une émotion particulière et très familière grâce à Zaho et à son éclat solaire. « Aimez-vous, soyez heureux et rentrez sains et saufs », a-t-elle conclu.

La 57e édition du Festival International de Hammamet se poursuit jusqu’au 12 août et les « Dialogues Culturels » et leur programmation parallèle au FIH ont démarré mercredi 12 juillet 2023 au Centre Culturel International de Hammamet (Dar Sébastien) et vous proposent des débats et des ateliers dans le but de promouvoir l’échange culturel et artistique.

Laisser un commentaire