La nouvelle ambassadrice de France en Tunisie présente ses lettres de créance

3,280

Anne Gueguen, nouvelle ambassadrice de France, a présenté, mercredi 16 août, ses lettres de créance au ministre Tunisien des Affaires étrangères, Nabil Ammar, lors d’une cérémonie organisée au siège du ministère.

 

Nabil Ammar a accueilli la diplomate et lui a exprimé «la disposition du ministère à lui apporter les moyens pour réussir sa mission », célébrant par la même occasion «la profondeur des relations amicales entre les deux pays ».

Anne Gueguen, qui vient de succéder à André Parant, a exprimé, de son côté, «la volonté de son pays de renforcer la coopération avec la Tunisie dans tous les domaines ».

Née le 12 juillet 1971, Anne Gueguen était, jusqu’à sa nomination Ambassadrice à Tunis, Directrice d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au sein du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (2021-2023) où elle a également exercé les fonctions de Secrétaire générale adjointe (2020-2021).

Détentrice d’une licence d’arabe

Conseillère à l’Ambassade de France à Tunis lors d’un premier passage en Tunisie (2013-2016), Anne Gueguen a également été pendant plusieurs années en poste à New York, première secrétaire à la Mission permanente de la France auprès de l’Organisation des Nations Unies (2000-2004), conseillère politique, sous-directrice pour le Proche Orient au sein du Département des affaires politiques du Secrétariat des Nations Unies (2006-2013), coordinatrice politique (2016-2017) et enfin Représentante permanente adjointe à la Mission permanente de la France auprès de l’Organisation des Nations Unies (2017-2020).

A la fois spécialiste des questions onusiennes et du monde arabe, Anne Gueguen a été rédactrice à la direction Afrique du Nord Moyen-Orient (1994-1997), deuxième secrétaire à l’Ambassade de France au Caire (1997-2000) et sous-directrice d’Afrique du Nord (2004-2005).

Mère de trois enfants, Anne Gueguen est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et détentrice d’une licence d’arabe. Elle est chevalière de l’Ordre national du Mérite.

>> Lire aussi : Diplomatie tunisienne : Retour aux fondamentaux ? 

 

Laisser un commentaire