Concert de la pianiste Emmanuelle Houerbi et du ténor Mongi Ben Bouzid : D’une «passion lyrique» à l’autre

1,457

 

A l’occasion de l’inscription de l’île de Djerba sur la liste du patrimoine mondial, un concert de la pianiste Emmanuelle Houerbi et du ténor Mongi Ben Bouzid aura lieu le samedi 30 septembre prochain (19H30) au complexe touristique et culturel «Djerba Explor Parc», à Midoun. 

A l’occasion de la consécration internationale de l’île tunisienne de Djerba  dont le patrimoine (villages, mosquées, églises, synagogues et ruines antiques, etc.) vient d’être inscrit avec bonheur, lundi 18 septembre dernier, sur la liste mondiale de «L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture» (l’Unesco), la pianiste tuniso-française, de haut niveau, Emmanuelle Houerbi,  et le ténor tunisien, fort prometteur, Mongi Ben Bouzid, donnent ensemble, samedi 30 septembre prochain (19H30) au complexe touristique et culturel «Djerba Explor Parc», à Midoun, un nouveau concert baptisé «Passion lyrique 2» où, comme, à Hammamet, le 17 juin dernier (Passion lyrique 1), les chansons et opéras italiens seront à l’honneur : «Fedora» de Umberto Giordano, «Tosca» de Giacomo Puccini, «L’arlesiana» de Francesco Cilea, «Elexir d’amour» de Donizetti, «Pagliacci» de Ruggero Leoncavallo, «Core’ngrato» de Salvatore Cardillo, «L’alba Separà Della l’Ombra» de Francesco Paolo Tosti et «Torna a Surriento» d’Ernesto de Curtis, etc.        

Mongi Ben Bouzid, qui a été, il y a peu une belle découverte pour les mélomanes et amateurs de l’Art lyrique et qui semble avancer avec détermination et succès sur la voie des grands ténors, va encore pouvoir passionner le public par sa voix chaude et forte, enchanteresse, et Emmanuelle Houerbi, qui l’accompagnera au piano, saura, elle aussi, émouvoir ses auditeurs par les notes belles et pénétrantes, magiques, de son « clavier enchanté».

Laisser un commentaire