CAN – Handball | Tunisie-Guinée : 37-24

1,437

 

Sans complications en demi-finale

Pourquoi le cacher, nous avons vendu la peau de l’ours (battre la Guinée) avant de l’avoir tué et nous n’avons pu résister à l’envie de voir le match Egypte-Angola qui s’est terminé sur le score de 37/25. Nous avons vu une équipe angolaise d’avenir, très entreprenante et une formation égyptienne en pleine possession de ses moyens. Les Tunisiens sont donc prévenus.

Mais avant ce rendez-vous attendu, il faudrait battre la Guinée. Non pas un défi difficile à concrétiser mais, considérant le bon et le mauvais que l’équipe de Tunisie nous offre selon son état d’humeur, la sagesse, de toutes les façons, conseille de se méfier de n’importe quel adversaire, tant que l’ensemble que l’on a monté et qui a de la valeur n’est pas régulier dans ses performances. Et le déroulement de la rencontre nous a donné raison : le «sept» tunisien a évolué en dents de scie, il a donné l’impression de tout contrôler pour ensuite faire subir à son public une douche écossaise à laquelle il ne s’attendait pas. Ce chaud et froid était-il voulu ? Peut être. Les observateurs ne fermeront pas l’œil cette nuit pour disséquer le jeu des Tunisiens.

Les Guinéens impressionnent par leur gabarit. Ils ont battu le Congo et le Cameroun et ont été largement défaits par l’Egypte.

C’est la Tunisie qui engage et ouvre le score par Hosni qui intercepte une passe et part en contre-attaque. Harbaoui est mis en confiance en arrêtant un penalty. Le match semble bien engagé par les Tunisiens qui semblent vouloir contrôler le rythme et éviter les cavalcades inutiles. Il n’en demeure pas moins que la défense guinéenne est assez rude et les interventions de ses défenseurs sont dangereuses. Le score évolue quand même de manière positive pour les Tunisiens qui, à la dixième minute, mènent 6/2.

Cette facilité apparente a pour effet de déconcentrer les joueurs et des balles faciles sont perdues. Ce relâchement permet aux Guinéens de réduire la marque à 8/7 13/10,13/11,14/11.

A trois minutes de la fin de la première mi-temps, l’équipe de Tunisie retrouve ses sensations et reprend le contrôle du jeu, grâce à Harbaoui qui arrête des balles impossibles. Il prouve que lorsque les buts sont  sécurisés, la défense répond mieux.

La mi-temps est bouclée sur le score de 17/12.

La reprise laisse entrevoir de meilleures dispositions de la part des Tunisiens qui haussent le rythme et prennent le large. La défense est plus active, varie son positionnement et cela a pour effet d’embrouiller le jeu de leurs vis-à-vis. Les contre- attaques se multiplient et le score évolue rapidement.

Harbaoui est encore là pour sauver un but et les Tunisiens à dix minutes de la fin portent la marque à 31/20. Une marge qui permet à l’équipe de souffler tout en faisant tourner l’effectif et accorder du temps de jeu à ceux qui en avaient besoin.

Ainsi donc sans encombre, l’équipe tunisienne passe et n’a plus qu’à se concentrer sur la suite.

Place à la demi-finale qui aura lieu le 25 janvier 2024 avec un Egypte-Tunisie qui s’annonce palpitant.

Résultats des quarts de finale

Mardi 23 janvier

Cap-Vert –  Maroc 31-22

Algérie  – RD Congo 36-23

Egypte – Angola 37- 25

Tunisie – Guinée 37-24

Laisser un commentaire