Au fait du jour | Ah, ces Tunisiens !

1,607

 

Pourquoi le nier? Nous en sommes fiers. A quelques heures d’intervalle, nous recevons deux informations qui nous mettent du baume au cœur. Pour la première fois, la Tunisie se classe seconde au classement mondial de… baseball5 (il s’agit de 5 joueurs).

Le baseball, vous connaissez ? C’est un des sports nationaux qui mobilisent des millions d’Américains et qui s’est propagé dans le monde. Toutes les grandes nations le pratiquent. Et voilà que la Tunisie vient damer le pion à ces mastodontes qui ne manquent de rien, possèdent des installations de pointe et une infrastructure grandiose. Comment font-ils alors que nous éprouvons des difficultés pour subvenir aux besoins des disciplines sportives qui squattent le monde du sport et accaparent toutes les attentions ?

C’est comme les premières médailles «kidnappées» par quelques Tunisiens qui ont concouru pour la première fois dans des Jeux olympiques d’hiver. Ou comme l’affirmation de notre lanceuse de disque paralympique Raouâa Tlili qui bat un nouveau… record du monde. Ce n’est pas plus simple que ça.

Nos jeunes en sports individuels et de combat passent outre toutes les difficultés et oublient les déconvenues causées par le manque de moyens, les lourdeurs administratives, les subsides insignifiants qu’on met à leur disposition, les bourses (insuffisantes) qui arrivent en retard, les lendemains incertains, une fois la carrière terminée, et tous ces inconvénients qui bloquent net les cerveaux d’une bonne majorité des athlètes, pour ne laisser place qu’à une seule et unique pensée: la performance, le record, la victoire, le positionnement de ce drapeau que caresserait le petit souffle d’air frais.

Et c’est le propre de nos jeunes filles et garçons qui se jettent spontanément, généreusement, sans calcul aucun, à fond dans l’arène pour souffrir dans leur chair et dans leur âme afin d’assurer la consécration.

Laisser un commentaire