Pèlerinage à La Mecque : À 104 ans, la doyenne tunisienne réalise son rêve

1,755

 

En plein cœur du sud tunisien, plus précisément dans le village Nekrif, délégation de Remada (Tataouine), la doyenne des pèlerins Tunisiens pour le hajj 2024, la centenaire (104 ans) Regaya Hakim peaufine les derniers préparatifs pour son déplacement à La Mecque après plusieurs années d’attente.

À l’approche de la date du départ (jeudi 30 mai 2024), une émotion de joie perceptible se dégage du visage et du corps marqués par le temps d' »Oum Regaya, selon le témoignage de l’un des ses proches. Hajja « Regaya Hakim » partira, enfin, de l’aéroport international de Djerba/Zarzis vers la Médine pour réaliser un voyage spirituel tant espéré et attendu.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le neveu de Regaya, Mohamed Hakim (68 ans) dit « J’ai déjà déposé une demande en 2014 et 2015 pour accompagner ma tante et l’aider dans l’accomplissement des rites religieux, mais elle a été refusée car je ne suis pas son fils »

Et d’ajouter « Ma tante vit chez moi à Nekrif, elle est née en 1920, elle a passé la plupart de sa vie au village et elle n’a pas eu d’enfants ».

Évoquant sa dévotion, Mohamed déclare « Ommi Regaya », comme il aime l’appeler, « ne quitte jamais son chapelet et ses 96 ans ne l’ont pas dissuadé pour effectuer son premier voyage vers les lieux saints en 2014 pour accomplir les rites d’el Omra durant le mois de Ramadan ».

À ce propos, il se remémore « Tante Regaya a effectué facilement les rites d’el Omra, elle a été aidée par les femmes pèlerins avec qui nous avons effectué ce voyage spirituel »

Amusé, le neveu d’Oum Regaya se rappelle « Des fois, en marchant elle dépassait les autres femmes pèlerins en capacité et en force, elle, qui a passé de nombreuses années de sa vie à parcourir le village, situé à l’extrême sud du pays, Nekrif »

Peu bavarde, comme le veut la coutume du peuple bédouin, Tante Regaya est une femme dynamique active indépendante malgré qu’elle souffre d’hypertension, raconte Mohamed Hakim précisant que son épouse sera son accompagnatrice durant tout le voyage d’El Hajj.

Lors de la visite du ministre des Affaires religieuses et de responsables régionaux, mi-mai 2024, à sa tante Regaya à son domicile , Mohamed Hakim a demandé de permettre à la doyenne d’une manière exceptionnelle d’habiter le rez-de-chaussée de l’hôtel ou elle résidera en plus de lui octroyer un fauteuil roulant pour se déplacer et accomplir les rites d’El Hajj tels que le Tawaf, et la « lapidation de Satan », l’un des rituels majeurs du pèlerinage.

Répondant à la question du journaliste de la TAP sur les raisons du voyage vers les lieux saints, de sa tante à un âge avancé (104 ans), Hakim évoque la situation financière de sa tante qui bénéfice d’une pension mensuelle de 200 dinars.

Quelque 10982 pèlerins tunisiens effectuent cette année le hajj, parmi eux 162 pèlerins sont originaires du gouvernorat de Tataouine. Le retour à l’aéroport international de Djerba/Zarzis est prévu le 23 juin 2024.

Laisser un commentaire