Pourquoi | A l’impossible, nul n’est tenu…

338
pourquoi

 

Se présenter chez le boulanger de bon matin avec un billet de 50 ou 20 dinars, pour acheter une baguette à 200 millimes, est, le moins que l’on puisse dire, incongru. Et pourtant, cela se passe quelquefois avec, en sus, des propos «déplacés» du client si sa demande n’est pas satisfaite.    

Le client est roi, dit-on. Mais il ne faut pas abuser tout de même. Le commerçant, d‘une façon générale, doit rendre la monnaie, mais dans des proportions raisonnables.                      

En conclusion, la relation commerçant-client doit être basée sur un respect réciproque. C’est aussi simple que cela.

Laisser un commentaire