«Lab Innova for Tunisia 2024 » : Renforcer la collaboration et l’échange d’expertise entre la Tunisie et l’Italie

70

 

Après avoir formé 62 start-up tunisiennes lors des éditions précédentes, «Lab Innova For Tunisia 2024» poursuit son format consolidé, qui se développe sur différentes phases, grâce à l’étroite collaboration avec le ministère des Technologies de la communication, «Smart Capital», l’Association tunisienne des start-up et plusieurs technologies hubs locaux.

La Tunisie et l’Italie partagent aujourd’hui une vision stratégique commune en matière de développement technologique et des TIC, comme clé du développement du système pays. Dans ce cadre, la 4e édition du projet de formation en management «Lab Innova For Tunisia 2024» a été inaugurée récemment à Tunis. Cette édition a été mise en place par l’Agence italienne pour le commerce extérieur- Section pour la promotion des échanges de l’ambassade d’Italie à Tunis avec ITA/ICE, agence-bureau de formation-siège central de Rome.

Le développement technologique et les TIC

L’ambassadeur d’Italie à Tunis, Alessandro Prunas, a mis le doigt, à cette occasion, sur le développement technologique et le secteur des TIC qui constituent deux domaines dans lesquels la collaboration italo-tunisienne dispose d’énormes marges de développement,  comme en témoigne la signature en mai 2024 d’un «Mémorandum pour favoriser et renforcer la collaboration et l’échange d’expertise entre l’Italie et la Tunisie dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’infrastructure numérique et des activités aérospatiales», signé par le ministre italien des Entreprises et du Made in Italy, Adolfo Urso. Prunas a été, également, fasciné par les compétences des jeunes Tunisiens.

Nizar Ben Neji, ministre des Technologies de la communication, a révélé dans son allocution que «le rôle primordial de l’innovation et des technologies est de développer l’écosystème entrepreneurial, ainsi que le soutien et l’encouragement des start-up pour faire de la Tunisie une Start-up Nation de la rive sud de la Méditerranée, de la région Mena et du continent africain. Cette ambition ne pourra être réalisée qu’à travers des efforts partagés et un partenariat renforcé avec nos partenaires de la région, dont l’Italie, considérée comme un partenaire clé et stratégique. Ce programme est une initiative qui va enrichir l’écosystème technologique et entrepreneurial de nos deux pays». 

«La jeunesse de la Tunisie constitue sa force»

En effet, ce dernier va créer un environnement propice à l’innovation, à la croissance et à l’internationalisation des start-up tunisiennes, tout en renforçant les liens économiques et culturels entre la Tunisie et l’Italie, à travers le tissage de liens de communication solides entre les écosystèmes entrepreneuriaux tunisien et italien.  Ben Neji a, par ailleurs, souligné : «Nous allons œuvrer ensemble pour multiplier ces initiatives et ces programmes de partenariat afin de relever les défis globaux de la transformation numérique et du développement durable, notamment après la signature récente de la déclaration d’intention entre le ministère des Technologies de la communication et le ministère des Entreprises et du Made In Italy». Il a aussi révélé que «la jeunesse de la Tunisie constitue sa force. La création d’entreprises et l’emploi des jeunes sont au cœur des priorités de ce gouvernement. À travers la stratégie nationale pour la transformation numérique 2025, notamment l’axe du développement de l’écosystème de l’entrepreneuriat digital, le ministère des Technologies de la Communication œuvre pour la promotion de l’écosystème entrepreneurial digital. Cela inclut le développement de technoparcs, cyber-parcs, incubateurs et accélérateurs, ainsi que le renforcement de la position de la Tunisie en tant que hub de recherche et d’innovation. La Tunisie vise ainsi à devenir la destination la plus appropriée de la région pour l’investissement dans le domaine du digital. Cette rencontre constitue un cadre propice pour une coopération riche et fructueuse, sans frontières ni barrières. Ce genre d’initiatives doit se répéter, se multiplier et devenir une rencontre périodique, un espace ouvert de cogitation et d’échange autour de l’innovation et du digital. Un digital qui nous pousse à évoluer rapidement, à repenser les concepts et les valeurs, à revoir les programmes de coopération et d’échange… Tout simplement, un digital qui nous pousse à revoir notre vision du futur». Pour conclure, Ben Neji a déclaré : «Espérons voir la réussite de ce programme. Celle-ci va consolider nos efforts conjoints d’encouragement des startup et des porteurs d’idées novatrices qui cherchent à s’internationaliser et à faire connaître le savoir, le savoir-faire et le savoir-être tunisien. Ensemble, nous ferons de la Tunisie la destination entrepreneuriale par excellence de sa région».

Laisser un commentaire