Débat Biden-Trump : une performance chancelante qui ébranle le camp démocrate

157

 

La performance chancelante du président américain Joe Biden lors du premier débat l’opposant à Donald Trump a abasourdi le camp démocrate, soulevant la question d’un éventuel changement de candidat, inédit à ce stade de la campagne, pour l’élection présidentielle de novembre aux États-Unis.

Les partisans de Joe Biden espéraient que le débat organisé jeudi soir en prime time sur CNN, suivi par près de 48 millions de téléspectateurs, dissiperait les craintes autour de l’âge du président, 81 ans.

Mais l’affrontement, qui a duré 90 minutes, semble avoir provoqué l’effet inverse.

Joe Biden s’est exprimé avec la voix enrouée – la faute à un rhume, ont expliqué des responsables de la Maison Blanche -, a buté sur ses mots à plusieurs reprises au début du débat et a semblé parfois perdre le fil de ses réflexions.

Dès la moitié du débat, un stratège démocrate ayant travaillé sur la campagne victorieuse de Joe Biden en 2020 a qualifié la performance du président de « désastre ».

« Il n’y a aucune façon de tourner cela. Sa performance a été disqualifiante », a réagi à la fin du débat auprès de Reuters un important collecteur de fonds démocrate sous couvert d’anonymat.

Au lendemain du débat, en campagne en Caroline du Nord, le président américain a tenu à rassurer vendredi, affirmant avoir bel et bien l’intention de battre son rival Donald Trump lors de l’élection de novembre.

« Je suis ici en Caroline du Nord pour la bonne raison que j’ai l’intention de remporter cet État en novembre », a déclaré Joe Biden lors d’un meeting.

« Je sais que je ne suis plus un jeune homme, c’est évident », a-t-il asséné devant une foule qui clamait vouloir « quatre ans de plus ».

« Je ne me présenterais pas si je ne pensais pas de tout mon cœur et de toute mon âme que je n’étais pas capable de faire ce travail. Les enjeux sont trop élevés », a-t-il ajouté.

En coulisses, la question d’un retrait de la candidature de Joe Biden agite des responsables démocrates qui ont échangé, paniqués, des messages sur le sujet.

Un tel scénario serait inédit à cinq mois seulement de l’élection présidentielle du 5 novembre, mais cela ne devrait pas empêcher la pression autour de Joe Biden de s’accroître, estime un stratège démocrate.

« Il y aura des discussions sur la question de savoir s’il doit continuer », a ouvertement reconnu sur CNN l’un des principaux stratèges de l’ancien président Barack Obama, David Axelrod.

Des entretiens menés auprès de téléspectateurs indécis confirment cette impression laissée par Joe Biden.

Ils ont décrit sa performance comme faible, embarrassante et difficile à regarder. »Je m’attends à ce que la collecte de fonds se tarisse. L’argent suit l’enthousiasme », observe le collecteur de fonds interrogé par Reuters.

« Comment peut-on dire sans sourciller : ‘Faites un don pour élire Joe’ ? ».

À l’aube vendredi à Atlanta, alors qu’il mangeait, Joe Biden a assuré aux journalistes ne pas avoir de doutes sur sa performance : « Je pense que nous nous sommes bien débrouillés. »

 

Crédit photo : Reuters

Laisser un commentaire