Les meneurs du mouvement de contestation au Soudan ont rejeté jeudi le coup d’Etat de l’armée qui a destitué le président Omar el-Béchir, remplacé par un « conseil militaire de transition », et promis de poursuivre les manifestations.
« Le régime a mené un coup d’Etat militaire en présentant encore les mêmes visages contre lesquels notre peuple s’est élevé », a indiqué dans un communiqué l’Alliance pour la liberté et le changement. « Nous appelons notre peuple à continuer son sit-in devant le quartier général de l’armée (à Khartoum) et à travers le pays », a-t-elle ajouté.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *