Le secrétaire général du parti « al-Joumhouri », Issam Chebbi, a souligné l’impératif de « mettre un terme au tourisme partisan parce qu’il ne peut que nuire à l’action politique ».
Issam Chebbi s’exprimait, dimanche, dans une déclaration  en marge d’un meeting du parti à Kairouan axé sur l’ « assainissement du climat politique » auquel ont pris part des dirigeants d’al-Joumhouri et des représentants de ses structures à l’échelle régionale et nationale.
Le secrétaire général du parti a, par ailleurs, critiqué l’utilisation par le gouvernement des moyens de l’Etat aux fins de créer le « parti du pouvoir ».
L’organisation du congrès constitutif de Tahya Tounes avec les moyens de l’Etat et « des financements dont on ignore l’origine et le volume » est « une chose inacceptable », a-t-il martelé.
Chebbi a, dans ce sens, appelé à renforcer les mécanismes de contrôle des sources de financement des partis politiques et à « poursuivre en justice les partis politiques pointés dans le rapport de la Cour des comptes » pour financements suspects.
Le secrétaire général d’al-Joumhouri a, aussi, appelé la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle à lutter contre « les lobbies de l’argent politique » qui dominent le paysage médiatique, insistant sur la nécessité de garantir la diversité et la pluralité de la scène médiatique.
Chebbi a, en outre, appelé à assainir le climat politique pour que les Tunisiens retrouvent l’envie d’aller voter et à établir une loi organisant le secteur des sondages d’opinion.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire