« La pharmacie centrale dispose d’un stock de médicaments permettant de traiter plus de 20 mille patients atteints du COVID-19 si les experts optent pour l’utilisation de la chloroquine, l’hydroxychloroquine et l’azithromycine « , a souligné jeudi, Abdellatif Mekki.

En réponse aux interrogations des députés lors d’une séance plénière organisée au siège de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le ministre a précisé que la chloroquine ne sera utilisé dans le traitement des malades atteints du COVID-19 qu’après l’approbation des experts du ministère de la santé et la finalisation de toutes les procédures juridiques nécessaires.

Dans une déclaration à l’agence TAP, la directrice de l’unité de la pharmacie et du médicament au ministère de la santé, Maryem Khrouf, avait annoncé mercredi qu’un comité d’experts a entamé des essais cliniques de la Chloroquine sur des patients atteints du COVID-19.

Elle a, en outre, ajouté que la Chloroquine n’est plus vendue en pharmacie que sur ordonnance médicale afin que son usage soit ciblé au profit des patients qui en ont besoin et ce, sous surveillance médicale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire