Dans le cadre du suivi du dossier du défunt, Yassine Mosbah, décédé dimanche dernier, 26 avril 2020, à l’hôpital universitaire Hédi Chaker à Sfax, et suite à l’enquête administrative, lancée le lendemain soit le 27 avril 2020, ordonnée par le ministre de la santé, pour dévoiler les causes réelles du décès, un premier rapport montre une défaillance en matière d’assistance médicale et d’encadrement fournis au patient décédé, et ce depuis son arrivée à l’hôpital alors qu’il était dans un état critique.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère de la Santé précise que le défunt souffrait de maladies chroniques et il bénéficiait d’un suivi médical dans les deux hôpitaux universitaires de la région, selon le rapport des services d’inspection médicale relevant du ministère.

Une enquête approfondie est menée par les services d’inspection médicale pour déterminer les responsabilités, rappelle la même source.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire