Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, et afin de renforcer la coopération entre la France et la Tunisie dans leur lutte commune contre l’épidémie de COVID-19, le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, par l’intermédiaire de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD), lance une première aide d’urgence permettant l’acquisition de matériel médical et d’équipements sanitaires au profit des ministères de l’Intérieur et de la Défense nationale.

Il s’agit de plus de 6000 tenues de protection complète, 55 000 paires de gants chirurgicaux, plusieurs dizaines d’appareils laser de prise de température à distance, d’appareils respiratoires en milieu contaminé et de paires de lunettes de protection ainsi que plusieurs centaines de tests de détection rapides COVID19 et de masques FFP2 qui seront mis à la disposition des autorités sanitaires et militaires, indique un communiqué de l’ambassade de France à Tunis publié jeudi.

La majeure partie de ces matériels a été acquise sur le marché tunisien, auprès d’entreprises tunisiennes, rappelle la même source.

Cette première livraison servira à renforcer les capacités de la Direction générale de la santé militaire (DGSM) au travers de ses 3 hôpitaux et 8 polycliniques pluridisciplinaires. Elle permettra aussi d’équiper, selon les standards internationaux, les véhicules de secours et d’assistance à la population de l’Office nationale de protection civile (ONPC). Acteurs importants de la lutte contre le COVID-19, la Direction générale de la santé militaire et l’Office nationale de protection civile et leurs homologues français mettent en œuvre depuis plusieurs années un programme de coopération internationale ambitieux.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    30/04/2020 à 20:08

    C’est mieux d’offrir du matériel médical, l’argent n’arrive jamais pour l’achat ou l’amélioration des infrastructures nécessaires, mais dans les poches des ministres corrompus.

    Répondre

Laisser un commentaire