Il y a tant de promesses que les différentes parties prenantes ne manquent pas à chaque fois de valoriser et de concrétiser. Des promesses qui s’inscrivent dans le droit fil qui mène vers les  défis à relever et les objectifs à atteindre. C’est dire à quel point la passion est éveillée, et comment elle en prend de plus en plus la mesure. Au stade des certitudes, le Tournoi du Cœur renvoie l’image d’une manifestation conçue et destinée pour les bonnes causes…

Le Tournoi du Cœur, qui aura lieu aujourd’hui, 12 septembre, au Golf de La Soukra, constitue une tradition à perpétuer et des valeurs à consacrer.  Toute la famille golfeuse tient à « éterniser », à travers le golf, cette belle cause : les bénéficiaires de Gaïa, Ferme Thérapeutique de Sidi Thabet où des jeunes en situation de handicap apprennent, se forment et se construisent un avenir au quotidien.

Depuis 14 ans et grâce au Golf Country Club de Carthage, à tous les joueurs, à toutes les entreprises partenaires, aux amis de la Ferme et à tous les passionnés  solidaires, des fonds sont collectés pour assurer une partie du développement de Gaïa et de son programme de prise en charge des PSH (Personnes en Situation de Handicap). La pérennité de la Ferme Thérapeutique dépend en grande partie de ses manifestations de collecte de fonds.

En raison de la crise sanitaire, deux de ces manifestations ont malheureusement dû être annulées : le dîner de rupture du jeûne du mois de mai et la kermesse annuelle, initialement prévue début septembre.

Plus qu’hier et moins que demain, le Tournoi du Cœur prend sens et se revendique en consacrant  la voie de la solidarité par le sport et en donnant le bel exemple aux jeunes.

Les bénéficiaires de cette action savent depuis 14 ans que le golf participe à faire rayonner leurs sourires et à réaliser leurs rêves de dignité et de foi en l’avenir. Ils savent qu’à cœur vaillant, rien n’est impossible.

C’est tout un projet qui tourne autour de cette manifestation. Un projet initié par des femmes et des hommes passionnés  et qui porte sur trois priorités : la solidarité d’abord, la solidarité encore, la solidarité toujours. Ce qui a été déjà accompli, ce qui reste encore à faire constitue à juste titre une bonne matière à réflexion, un élan et un repère de bonne conduite, d’abnégation et de résolution, avec tout ce qu’ils comportent d’effort, de don de soi et de volonté débordante. C’est ce que nous enseignent les éditions des tournois précédents. C’est ce qui est de nature à être confirmé par le rendez-vous d’aujourd’hui.

Un tournoi très attendu hier comme aujourd’hui et chaque année par l’ensemble des partenaires et des golfeurs convoitant le trophée. Nul doute que les esprits sont plus que jamais tournés vers le résultat de ce nouveau challenge en cette année exceptionnelle de 2020. Il y a tant de promesses que les différentes parties prenantes ne manquent pas à chaque fois de valoriser et de concrétiser. Des promesses qui s’inscrivent dans le droit fil qui mène vers les  défis à relever et les objectifs à atteindre. C’est dire à quel point la passion est éveillée, et comment elle en prend de plus en plus la mesure. Au stade des certitudes, le Tournoi du Cœur renvoie l’image d’une manifestation conçue et destinée pour les bonnes causes…

Charger plus d'articles
  • Une inquiétante recrudescence

    L’un des plus grands défis auxquels est confrontée aujourd’hui la Tunisie est la hausse de…
  • L’heure est grave !

    LA situation se corse. La zone rouge s’étend d’un jour à l’autre. Le système de santé est …
  • Comment en est-on arrivé là?

    Les blocs parlementaires de  Tahya Tounès, la Réforme, le Groupe démocratique, ainsi que d…
Charger plus par Jalel MESTIRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire