Au vu de la détérioration si rapide de la situation épidémiologique en Tunisie, plusieurs mesures ont été prises dans les gouvernorats et délégations qui marquent de forts taux de contamination au coronavirus. Il est notamment question du couvre-feu, de la suspension des marchés hebdomadaires et de la fermeture de salles de sport.Des mesures visant à freiner la propagation du virus, notamment à l’échelle régionale et locale. Trois gouvernorats, à savoir Sousse, Monastir et Sidi Bouzid, sont principalement concernés par ces nouvelles mesures sanitaires sollicitées par les comités régionaux de lutte contre les catastrophes, mais aussi par la commission scientifique de lutte contre le coronavirus.

Un couvre-feu nocturne a été décrété, à partir d’hier et pour quinze jours, dans toutes les délégations de Sousse et Monastir ainsi qu’au centre-ville de Sidi Bouzid et la délégation de Sebbala Ouled Asker dans le gouvernorat de Sidi Bouzid et ce de 20h à 5h du matin.

Ces mesures seront assorties de nouvelles décisions portant notamment sur la suspension des marchés hebdomadaires et de la limitation du nombre de personnes dans les lieux de rassemblement comme notamment les fêtes de mariage ou encore les cérémonies funèbres, qui seront annoncées ultérieurement.

Ces décisions interviennent à la suite d’une réunion du comité scientifique de lutte contre la propagation du coronavirus présidée hier par le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, à La Kasbah. Une réunion qui a validé les décisions prises par différentes commissions régionales de lutte contre les catastrophes consistant notamment à décréter un couvre-feu.

Situation critique

La porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya, a estimé que la situation est actuellement critique en Tunisie d’autant plus que, selon ses dires, le taux d’application des gestes barrières reste faible. «Nous nous dirigeons vers une situation encore pire si nous continuons d’ignorer les mesures de prévention contre le coronavirus», a-t-elle noté, affirmant qu’à ce niveau d’accélération de la pandémie, les hôpitaux seront bientôt débordés, mettant en garde contre un effondrement du système hospitalier.

Une réunion par vidéoconférence s’est tenue mercredi dernier entre les gouverneurs de Monastir, Sousse, Jendouba, Sidi Bouzid et la coordinatrice du programme national de lutte contre le coronavirus au ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya. La réunion était consacrée à la discussion de propositions de mesures visant à limiter la propagation de l’infection dans ces gouvernorats.

Le ministère de la Santé a publié le bilan quotidien des contaminations au coronavirus en date du 29 septembre 2020. Un bilan qui fait état de 1.008 nouvelles contaminations en 24 heures et 18.413 cas enregistrés depuis le début de la pandémie en mars dernier.

Ce bilan fait également état de 19 nouveaux décès, soit 265 décès au total depuis mars dernier. Par ailleurs, 341 personnes contaminées sont actuellement suivies dans les hôpitaux, 102 sont en soins intensifs et 47 sont en réanimation sous respirateur.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire