L’entretien qu’a eu le Président de la République Kais Saïed lundi, avec le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a porté sur la situation générale dans le pays notamment, socio-économique et sur un certain nombre de problèmes d’actualité dans plusieurs régions du pays.

Selon un communiqué de la Présidence de la République publié, lundi, le « chef de l’état a réitéré sa position de principe selon laquelle il n’est pas question de dialoguer avec les corrompus ».

Il n’est pas question d’établir un dialogue selon la formule qu’a connue la Tunisie ces dernières années, a-t-il dit, signalant que ce dialogue doit plutôt s’inscrire dans le cadre d’une nouvelle vision qui rompt avec les anciennes perceptions, et se fonde sur la réponse aux véritables revendications du peuple, loin de tout calcul politique étroit ».

Selon le même communiqué, Saïed a également affirmé son adhésion à la légitimité, et son attachement à satisfaire les revendications du peuple tunisien, loin du chaos que certains s’efforcent d’instaurer dans le pays pour en tirer profit ».

Il a souligné que « la Tunisie est indivisible » et ses services publics doivent fonctionner selon un rythme ordinaire, ajoutant que certains cherchent à perturber leur fonctionnement non pas dans le sens des revendications du peuple tunisien, mais tout à l’opposé », selon le texte du communiqué.

Dans une déclaration faite à l’issue de l’entretien, Taboubi a indiqué que les circonstances difficiles par lesquelles passe le pays, appellent l’UGTT à présenter des initiatives à côté des autres forces politiques et civiles.

Il a dans ce sens souligné « la capacité de la Présidence de la République, de par son éloignement des tractations politiques, à unir les Tunisiens et les Tunisiennes sur la base des principes et des objectifs », lit-on de même source.

Dans ce sens, Taboubi s’est dit « confiant quant à la capacité de chacun à faire prévaloir l’intérêt national au détriment des intérêts partisans étroits », formulant l’espoir de voir s’engager, sans tarder, des dialogues approfondis et responsables, qui redonnent espoir au peuple tunisien.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire