Boussaïdi essaye de mettre sa touche sur un ensemble renforcé. Les Stadistes attendent de nouveaux automatismes.

A l’instar de toutes les équipes de la Nationale, le ST a disputé en prévision du démarrage du championnat national une dizaine de matches amicaux, dont le dernier l’avait opposé à l’AS Réjiche et qui s’est soldé par la victoire des visiteurs sur le score de (2-0). Une défaite qui avait énervé les supporters puisqu’elle a été la troisième pendant une semaine. «Au cours des matches amicaux, nous avons aussi bien gagné que perdu. Le but était de faire participer tout le groupe afin de consolider les automatismes et d’arrêter la formation type. D’ailleurs, elle est à 90% prête. Mais les joueurs ont trop souffert. Ils étaient fatigués mentalement à cause des reports successifs du démarrage du championnat. D’ailleurs, notre programme de travail a été perturbé. La période de la préparation a trop duré», nous a confié le coach de l’équipe bardolaise Anis Boussaïdi.

7 partants et 7 nouveaux

Par rapport à la saison écoulée, 7 joueurs ont quitté le groupe. Ils ont été remplacés par 7 nouveaux. Les nouvelles recrues ont donné satisfaction. Le milieu de terrain, le Mauritanien Aboubaker, et le latéral droit, Ahmed Makesi, étaient parmi les plus en vue. L’Algérien Karim Ben Arous, lui, n’est pas encore au point. Lors du dernier match amical, il n’a joué qu’une quinzaine de minutes. La dernière recrue, à savoir l’attaquant en pointe Bilel Mejri (ancien «Sang et Or» venant de l’ESS), manque encore de rythme de compétition. Il n’a entamé la préparation que tardivement. Du côté des anciens, les deux gardiens, Ali Jemal et Sami Helal, passent par une belle période en affichant au cours des rencontres amicales une forme rassurante. Et si Solima Kchouk a été rétabli, tout comme Houssem Bénina et Hamza Hammami, Walid Hosni demeure, quant à lui, indisponible pour encore deux semaines. Il sera absent contre l’OBéja.

Une mission difficile mais pas impossible

Le ST ouvrira la saison en recevant samedi l’O Béja. «Notre mission s’annonce difficile mais pas impossible. En recrutant un bon nombre de joueurs, l’O Béja s’est bien préparé en disputant onze matches amicaux. Et puis, il ne faut pas oublier que les Béjaois sont des footballeurs innés. Ils seront motivés et décidés à renouer avec la division nationale.

Ainsi, nous devrons être prudents et attentifs au cours de ce match inaugural. Mes protégés seront avertis. Il faut commencer la saison par une victoire», a conclu l’entraîneur stadiste Anis Boussaïdi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire