Le conseil national d’Afek Tounès, réuni, samedi et dimanche en session ordinaire, a élu, à l’unanimité de ses membres Fadhel Abdelkefi, nouveau président du parti. Il succède à Yassine Brahim.

Abdelkefi est le troisième président du parti créé en 2011.

Dans une déclaration, lundi, Afek Tounès dit soutenir la vision politique de Ridha Abdelkefi qui vise à consolider la présence sur les régions, à s’ouvrir sur les compétences et les partis et à trouver des solutions à la situation économique et sociale « difficile » dans le pays.

Sur un autre plan, le conseil national du parti a exprimé sa profonde préoccupation de la situation sécuritaire et de l’escalade de la violence et des discours de haine dans le pays.

Le parti a réaffirmé, dans ce sens, son engagement à œuvrer à la diffusion des valeurs de la liberté, la responsabilité, la solidarité et l’égalité.

Abdelkefi avait occupé le poste de ministre des Finances sous le gouvernement de Youssef Chahed avant de démissionner suite à une affaire classée pour prescription. Il était poursuivi pour infraction à la loi de change, dans le cadre d’un procès intenté par l’unité des enquêtes douanières.

L’ancien président de Afek Tounès, Yassine Brahim a quitté ses responsabilités à la tête du parti depuis octobre 2019. Selon lui, Afek a échoué dans la réalisation de ses objectifs.

Lors des dernières élections législatives (2019) Afek a obtenu deux sièges au parlement.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire