Athlétisme : Sidi Bouzid et Sfax, capitales du cross

Une première dans les annales de l’athlétisme tunisien. Le championnat national de cross, le grand rendez-vous rassemblant les meilleurs athlètes, toutes catégories confondues, se déroulera cette année dans deux villes et non pas une comme c’était la coutume lors des éditions précédentes. Les cadets, les juniors et les spécialistes du cross court se rassembleront le 31 de ce mois à Sidi Bouzid. Les minimes et les seniors disputeront la compétition le 14 février prochain à Sfax. Toutefois, l’organisation du championnat de cross dans deux villes posera problème pour les clubs aux moyens financiers plutôt modestes, étant donné que leurs juniors et leurs cadets ne pourront pas suivre de près la course des seniors. Sur un autre volet, les coureurs de haies, en l’occurrence Touati, Jelassi et Balti effectueront un stage de préparation du 25 de ce mois au 13 février prochain en Turquie, encadrés par l’entraîneur national Chokri Anène. Dans un autre registre, la tutelle vient de recommander à la FTA de tenir, comme le stipule la réglementation, une assemblée extraordinaire pour élire un comité neutre qui chapeautera les élections. Cette assemblée aura lieu le 7 février, soit 13 jours avant la date de la tenue des élections.

Boxe : 15 combats pour Halimi avant les JO

Fathi Missaoui, le coach de la championne d’Afrique, Khouloud Halimi (57 kg), qualifiée aux Jeux olympiques de Tokyo 2021, a émis le souhait de pouvoir faire disputer 15 combats à sa protégée afin qu’elle soit fin prête pour le rendez-vous olympique : «Je suis convaincu qu’elle est en mesure de monter sur le podium aux olympiades .Elle est classée 8e mondiale. En participant à des tournois de grande envergure, je suis persuadé qu’elle fera parler d’elle à Tokyo», nous a confié Missaoui. Khouloud Halimi devra participer aux tournois de Bulgarie (le 21 février), de Turquie (au mois de mars), de Hollande (au mois d’avril) de France (mois de mai) et de Tchèquie (au mois de juin). Elle recevra à Tunis des boxeuses de France et du Canada en vue d’un stage en commun. Quant à Meriem Homrani, deuxième boxeuse qualifiée aux Jeux de Tokyo, elle s’entraîne sous la férule de son époux, un entraîneur qualifié.

Judo : Nihel Cheikhrouhou à Hammamet

En raison de l’annulation du stage prévu du 4 au 14 février en France, Nihel Cheikhrouhou mettra le cap sur Hammamet durant la même période, encadrée par l’entraîneur national Anis Lounifi. Six judokas assisteront à ce stage de Hammamet pour servir de sparring-partner à Cheikhrouhou.

D’autre part, l’équipe nationale des messieurs, composée de 10 judokas et encadrée par les entraîneurs nationaux Slah Rekik, Adel Guirat et Yosri Chouchene, se rendra en Algérie pour effectuer un stage en commun avec la sélection nationale algérienne.

Taekwondo : Jendoubi en stage

16 athlètes, dont le qualifié aux Olympiades Khélil Jendoubi, ainsi que les qualifiables Firas Gattoussi et Chaima Toumi effectueront du 31 de ce mois au 12 février prochain un stage de préparation à Hammamet.

Les arbitres seront aussi en stage ponctué par un examen, et ce, les 30 et 31 courant. Entre 100 et 120 candidats sont attendus.

Boules et pétanque : les grands axes fixés

La Fédération tunisienne de Boules et Pétanque a établi six objectifs à réaliser durant la période de 2021-2024 : préserver l’équilibre entre les deux spécialités boules et pétanque , le rajeunissement des équipes nationales, la coopération et le partenariat avec les organes nationaux et internationaux, la formation des cadres, l’élargissement de la base en augmentant le nombre de licenciés et de clubs ciblés, instaurer la pratique de boules et de pétanque dans les secteurs de sport et travail et celui du milieu scolaire.

Haltérophilie : le coach bulgare ne viendra pas

Le démarrage de la nouvelle saison est programmé pour la fin du mois de février. Toutefois, le championnat sera consacré uniquement aux compétitions par équipes. La fédération compte 33 équipes affiliées. Chaque équipe doit être représentée chaque journée dans les dix catégories de poids (garçons et filles). D’autre part, le coach bulgare attendu pour prendre en main l’équipe nationale ne viendra pas. La fédération vient d’être avisée par la tutelle de chercher un autre entraîneur.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire