Vient de paraître

On avait déjà eu le plaisir d’apprécier le sens de l’Etat, la culture, l’érudition, la précision et la plume aigre- douce de Abbès Mohsen, ancien maire, gouverneur et ambassadeur tunisien. Ce grand commis de l’Etat récidive aujourd’hui avec un nouvel ouvrage :« La transition immobile : chronique d’un échec », paru aux éditions de la Maison du Livre.Les temps actuels favorisant la lecture, jamais, semble-t-il, l’édition ne s’est aussi bien portée. Et jamais sujet ne fut autant traité que celui de la révolution.Et le livre de Abbès Mohsen est de ceux dont on se délecte.Nous y reviendrons.

GreenWorks

L’économie verte est-elle la nouvelle voie de salut pour les jeunes entrepreneurs ? C’est,  en tout cas, le nouveau challenge qui leur est offert. GreenWorks est un programme d’accompagnement et de financement né du désir d’appuyer et d’aider à se développer ceux qui s’orientent vers l’économie verte et le développement durable. Une première édition cible les startup d’Afrique du Nord et plus particulièrement la Tunisie. Il s’agirait de sélectionner 30 jeunes entrepreneurs qui exercent dans ce secteur et dont les projets sont immédiatement créateurs d’emplois.

Pour l’amour de la musique

Pour l’amour de la musique, quinze artistes plasticiens se sont mobilisés et ont offert chacun une œuvre. A l’initiative du Rotary Club Le Baron-Sidi Bou Saïd, celles-ci feront l’objet d’une vente aux enchères. Le produit de cette vente permettra l’aménagement, selon les normes techniques les plus performantes, d’un studio d’enregistrement du Conservatoire de Bizerte. Conservatoire baptisé Slim-Baccouche en juste hommage au grand musicien qui le dirigeait et qui nous a quittés il y a peu.

Alice au Pays des Merveilles

Lamia Bousnina Ben Ayed a rêvé du joli conte de Lewis Caroll, et imaginé de le transposer dans son espace de Musk and Amber. A l’invitation de Michela Margherita Sarti, commissaire de l’exposition, 25 artistes tunisiens et étrangers ont accepté de jouer le jeu. Ils ont traversé le miroir symbolique  et, au cours d’un voyage magique, nous ont invités à parcourir leur jardin secret. Sur le thème de « It’s only a dream », ils nous entraînent dans un monde surréaliste et enchanté. Car la magie de l’artiste n’est-elle pas de convertir en images ses émotions ?

Une mise en scène immersive et théâtrale est offerte à ce voyage sur les traces de « Alice au Pays des Merveilles ».

L’art contre la violence

Depuis 8 ans, l’Association l’Art Rue travaille patiemment et assidûment à  développer des activités artistiques auprès des plus jeunes. Cela parce qu’ayant fait le pari que l’art peut contrer la violence. Un travail qui se construit petit à petit, ne se décourage pas devant les échecs et capitalise sur ses victoires. Les temps se faisant difficiles, l’association vient de lancer une campagne de sensibilisation sur le thème : « Déconstruire la violence par l’art ». Conférences, films d’animation, spectacles chorégraphiques montés par les enfants viendront étayer cette campagne.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire