Près de 20% des étudiants subsahariens seulement sont au courant du lancement de la plateforme Evax, pourtant opérationnelle depuis deux mois.

La Tunisie a mis au point une plateforme sur Internet pour que les citoyens puissent s’y inscrire afin d’être vaccinés contre la Covid-19. Mais, malheureusement, les étrangers n’y ont pas accès quoiqu’une rubrique nommée «Citoyen étranger», fasse partie des options qui y figurent. Devons-nous parler de discrimination ?

Le 20 janvier 2021, le ministère de la Santé a mis à la disposition des citoyens un service SMS, un numéro de téléphone, ainsi qu’une plateforme en ligne www.evax.tn pour s’enregistrer dans le but de se faire vacciner contre le coronavirus.

Près de 20% des étudiants subsahariens seulement ont été mis au courant de la création de cette plateforme, qui existe depuis deux  mois maintenant.

Durant la période de la pandémie Covid-19, beaucoup d’étudiants étrangers, africains, subsahariens… n’ont pas su comment s’y prendre.

Pour ou contre ?

Concernant les méthodes de protection contre la Covid-19, chaque étudiant avait respecté les consignes et les mesures sanitaires, à savoir le port du masque, le respect de la distanciation physique, l’application du gel désinfectant et autres. «Pourquoi ne sommes-nous pas éligibles pour avoir ce vaccin ? Nous sommes tous Africains, il ne doit pas y avoir de discrimination», a déclaré un jeune étudiant d’origine congolaise. La communauté subsaharienne est scindée en deux, en ce qui concerne la volonté de se faire ou non vacciner.

Un jeune étudiant nous a livré son opinion sur la prise du vaccin : «Je crains les effets secondaires du vaccin. Finalement, cela ne me pose pas problème de ne pas avoir accès  à la  plateforme d’inscription pour me faire vacciner». D’autres étudiants voient, par contre, dans l’accès à la vaccination, une porte vers la liberté, du fait que le vaccin pourra les mettre hors de danger.

Ho.Az

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. senda

    01/04/2021 à 16:40

    Désolée mais je trouve cet article complètement à côté de la plaque, la population tunisienne n’a déjà pas accès au vaccin, je parle des catégories qui n’ont ni CNSS ni CNRPS et ils sont nombreux, essayez de vous inscrire en n’ayant ni l’un ni l’autre! La plateforme n’est destinée qu’à la population active qui déclare ses revenus, les journaliers, les étudiants tunisiens, les pauvres, les sans abris, ceux qui vivotent ne sont pas pris en compte!!!! La précarité dans notre pays ne compte pas que tu sois tunisien ou étranger!!!

    Répondre

Laisser un commentaire