Bien que l’Espérance ait déjà sa qualification en main pour les quarts de finale, elle est tenue de défendre, jusqu’au bout, son leadership tout à l’heure face au Mouloudia Club d’Alger.

Aussi bien en Egypte, en Algérie qu’en Tunisie, la sixième journée de la poule «D» de la Ligue des champions fait couler beaucoup d’encre et accapare l’intérêt de tous les férus du ballon rond dans ces trois pays.

Et cela pour la simple raison que le nom de la deuxième équipe qui accompagnera l’Espérance aux quarts de finale ne sera connu que tout à l’heure au terme de cette journée.

Bien évidemment, on parle du duel à distance entre Ezzamalek et le Mouloudia Club d’Alger.

Et si pour les Algérois leur visa est accroché à un petit point, il est beaucoup plus ardu pour les Cairotes qui sont tenus de gagner leur match contre les Sénégalais de Teungueth, tout en espérant que l’Espérance batte le MCA.

Eh bien, la situation se trouve être compliquée pour tout le monde, à l’exception de Teungueth qui est déjà éliminé.

En effet, l’Espérance n’a pas l’intention de céder sa place de leader du groupe au MCA qui pourrait la lui ravir, en cas de victoire tout à l’heure à Radès.

Du coup, les deux duels EST-MCA et Ezzamalek-Teungueth seront disputés sous le signe de la victoire à tout prix.

Quoique le score de parité arrangerait l’Espérance et le MCA avec le maintien de l’ordre établi, c’est-à-dire celui du leader et son dauphin. Et dans ce cas, le MCA n’aura pas le beurre et l’argent du beurre. Il laissera l’argent du beurre (le leadership) pour une autre fois. Rappelons à ce propos que l’Espérance compte dix points, contre huit pour le MCA et cinq pour Ezzamalek.

Tous les scénarios sont possibles

Cette situation a donné libre cours aux supputations et aux analyses de tous genres surtout dans la presse et les médias égyptiens, qui accusent d’avance l’Espérance de complaisance envers le MCA aux dépens d’Ezzamalek et qui essaient, d’une manière trop simpliste, d’encenser cette dernière afin qu’elle fasse le jeu d’Ezzamalek en battant le MCA.

Mais il ne faut jamais oublier qu’à ce stade de la compétition, et vu le nivellement qui prévaut, tous les résultats et les scénarios sont  possibles.

Un turnover en vue

Pour ce qui est de la formation qui sera présentée par Mouïne Chaâbani cet après-midi, elle sera comme toujours remaniée. Jamais l’Espérance n’a joué avec la même formation deux fois de suite, et ce, pour diverses raisons.

Il y a d’abord les exigences de la forte sollicitation des joueurs et des risques de blessures. De plus, il y a le facteur des sanctions disciplinaires qui joue également.

Tout à l’heure, il y aura un ballottage qui risquerait de persister à l’avenir : celui de Ben Chrifia et Ben Mustapha, même intransigeant envers Farouk pour son très mauvais match face à Teungueth.

Il y a aussi les joueurs qui comptent deux avertissements chacun et qui doivent être forcés au repos contre le MCA, à savoir Ben Romdhane, Nagguez et Chaâlali.

De son côté, Yaâcoubi sautera cette rencontre, lui aussi, car il a écopé son troisième carton jaune face à Teungueth. Mais ce quatuor de marque sera récupéré lors des quarts de finale.

Cependant, il y a toujours une solution aux absences, même si elles sont nombreuses. L’Espérance peut, sans problème, aligner une formation compétitive, capable de relever le défi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire