Pourquoi les solutions SIG sont-elles si importantes dans l’amélioration, voire l’optimisation des prestations municipales ?

Parce que le système d’information géographique agit, au profit des municipalités, en fonction de trois orientations de priorité. Il s’agit, d’abord, d’améliorer les prestations destinées aux citoyens et faciliter l’accès aux informations propres à chaque commune. D’un autre côté, il devient plus qu’indispensable, de nos jours, de suivre en temps réel l’activité et l’emploi mais aussi d’assurer le suivi numérique des activités municipales, notamment dans les régions de l’ouest. Enfin, il est fondamental de bénéficier d’une mise à jour et d’une gestion numérique sur tout type d’appareil.

Prenons pour exemple le volet de la gestion des espaces verts qui figure parmi les services municipaux. Il suffit de mettre en place un SIG propre à un espace vert en particulier, prenant en compte et analysant à la perfection toutes les données relatives à ce contexte géographique bien précis, à savoir occupation du sol, arbres implantés, surfaces végétales et autres, minérales, etc. pour accorder à la municipalité de tutelle la possibilité de réussir une gestion intégrale dudit espace.

Eclairage public, voiries et gestion des déchets

Pour ce qui est de l’éclairage public, le SIG favorise l’instauration des cartes et des plans méthodiques à cet effet. Aussi, devient-il nettement plus aisé pour la municipalité de prendre connaissance de l’état de l’éclairage public et de prévenir sa dégradation en anticipant sur les pannes. Une telle solution serait d’une grande utilité dans l’aménagement, l’investissement et la planification des travaux ainsi que dans l’analyse d’impact desdits travaux.

De même pour le volet des voiries lequel s’appuie sur l’information géographique par excellence. Le SIG a ceci de bon qu’il permet, entre autres, «l’identification des réseaux, la mise à jour des données relatives aux voiries pour automatiser la saisie de l’information dans les autres applications SIG, la localisation et la gestion de toutes les informations sur les voies et les infrastructures associées, la prévision des campagnes de travaux sur le terrain et le suivi des données en temps réel».

Pour ce qui est de la gestion des déchets dans les communes, l’utilisation du SIG est salutaire dans la mesure où elle minimise la distance parcourue, l’adaptation des fréquences et le coût de l’exploitation. En revanche, elle maximise la compacité et l’équilibrage des tournées, l’amélioration des conditions de travail et la qualité du service.

En ce qui concerne l’apport du SIG dans la gestion des taxes, il est à noter qu’un tel système peut contribuer nettement à l’amélioration des recettes municipales, et ce, en localisant les sites géographiques faisant l’objet d’une activité économique. Il est également possible, pour la municipalité, de disposer d’un «outil d’aide à la prise de décision» grâce à une meilleure connaissance du potentiel foncier de la collectivité locale.

Mieux aménager le paysage urbain

Le SIG facilite, par ailleurs, la perception du territoire urbain et l’aménagement du territoire au sein des collectivités locales. S’agissant des équipements publics, il est bon à savoir qu’un SIG met à la disposition de la municipalité des données actualisées sur son arsenal ce qui lui permet de mieux cerner ses besoins en matière d’équipements, de mieux aménager les réseaux de distribution ainsi que de localiser les équipements sur terrain. En ce qui concerne le domaine foncier, un SIG serait à même de cerner les espaces de compétence du guichet foncier communal, de créer un nouveau plan de repérage, d’agir en tant que plan de base pour différents usages, de localiser les plans fonciers et de garantir une meilleure décentralisation foncière.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire