«Tous les efforts ont été déployés pour garantir les conditions de succès de cet événement d’envergure. Notre pays aspire à travers la Ticad 8 à entamer une nouvelle ère de coopération tripartite entre la Tunisie, l’Afrique et le Japon», a annoncé, hier, la Cheffe du gouvernement Najla Bouden lors d’une conférence de presse à Dar Dhiafa.

La conférence de presse a été l’occasion d’annoncer officiellement le slogan de la huitième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 8) et de présenter le spot de promotion optant pour une complémentarité entre l’Afrique, la Tunisie et le Japon.

Annonçant en effet que les préparatifs à cet événement d’envergure ont pris fin, la Cheffe du gouvernement a insisté sur le fait que cette conférence doit marquer un nouvel élan de la coopération entre le Japon et l’Afrique. «La Ticad 8 doit assurément contribuer au lancement d’une nouvelle étape de coopération triangulaire entre la Tunisie, le Japon et l’Afrique. Une coopération axée autour des défis post-Covid dans une approche globale, comme l’a toujours souligné la Tunisie», a-t-il dit.

Pour Najla Bouden, même si la conférence acquiert naturellement une dimension économique, les aspects culturels et humains doivent également être mis en exergue par les participants. «Nous nous attendons à ce que cette conférence apporte de nouvelles solutions de développement durable au continent, pour donner lieu à des Etats forts et économiquement équilibrés. La Tunisie appelle à l’adoption d’une approche globale pour lutter contre les impacts du coronavirus», a-t-elle également souligné. Et d’ajouter que les retombées de la crise ukrainienne confirment la nécessité d’adopter une telle approche.

La Cheffe du gouvernement a également annoncé que la Ticad 8 sera axée principalement autour de trois questions, à savoir le développement durable, la lutte contre les disparités sociales et la construction de sociétés plus résistantes en Afrique.

Trois activités majeures

Prenant également la parole lors de cette conférence, le chef de la diplomatie tunisienne et président du comité d’organisation de la Ticad 8, Othmane Jerandi, a insisté sur les efforts déployés pour organiser cet événement. «La Tunisie est prête à accueillir cet événement, nous avons déployé tous les efforts logistiques pour faire réussir cet événement en dépit de la délicatesse de la situation en Tunisie», a-t-il ajouté.

Et d’ajouter que trois activités majeures seront au programme :  premièrement, un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement et des décideurs d’organisations internationales présentes, deuxièmement une conférence économique, et troisièmement des ateliers de différentes natures.

Othmane Jerandi a également annoncé que plus de 300 chefs d’entreprises tunisiennes, japonaises et africaines participeront à cette conférence, estimant que celle-ci donnera des réponses aux défis post-coronavirus.

Par le biais de la Ticad 8, le Japon vise à soutenir le processus de développement du continent africain dans la perspective de l’ère post-Covid-19.

A rappeler qu’un décret présidentiel (numéro 66) a été publié au Journal officiel de la République tunisienne (Jort) en date du 3 février 2022, portant sur la création d’un comité national d’organisation de la Ticad 8.

L’organisation de cette 8e édition de la Ticad en Tunisie en 2022 a été annoncée officiellement par l’ambassade du Japon en Tunisie, le 16 juillet 2020. C’est le deuxième pays africain à abriter cet événement dédié à la coopération entre le Japon et le continent africain, après le Kenya en 2016.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire