Pourquoi | Le calvaire des transports…

pourquoi

 

Le transport public est le nerf de toute société. Si ce secteur est paralysé ou grippé, tout ce qui tourne autour est touché. C’est une vérité de La Palice. Tout le monde en est conscient sauf, apparemment, les principaux intéressés, soit les responsables de ce secteur.

Sinon comment expliquer qu’aux heures de pointe, au moment où tout le monde se rend à son travail, les dessertes sont moins nombreuses et les convois de la Sncft, habituellement constitués de deux rames, n’en comptent plus qu’une seule. Ce qui fait que les usagers, à moins d’être des Hercule, ne peuvent monter dans ces wagons et doivent attendre les suivants qui seront eux aussi pleins à craquer. Bien entendu, personne ne tiendra compte de nos remarques, mais comme l’espoir fait vivre…

Laisser un commentaire