Hand | L’EST vainqueur de quatre titres : Touche pas à «mon» podium !

 

Les «Sang et Or» ont tout raflé cette saison. Un fabuleux 4 sur 4. Un hold-up, quoi !

Quand on fait main basse sur «tous» les titres mis en jeu en une saison, quand on bouffe tout le contenu d’une corbeille de fruits sans rien laisser à ses compagnons de table, quand on réussit à traverser, indemne et plus fort que jamais, les pires des zones de turbulence, et quand on pousse l’hégémonie au point de marcher sur les scènes africaine et arabe, bref, quand on fait tout ça avec, de surcroît, l’art et la manière, on passe alors du «déjà vu» à l’inédit, du normal à l’anormal, du travail bien soigné à la perfection. L’Espérance Sportive de Tunis est passée par-là, dans ce qui s’apparente à un… hold-up !

L’Espérance — Gourmandise

Allons maintenant aux chiffres pour mieux apprécier ce conte de fées. En effet, les «Sang et Or» ont remporté, cette saison, pas moins de quatre trophées : le doublé national (championnat et coupe de Tunisie) et les titres africain et arabe, ainsi que la très envieuse 5e place au dernier Mondial des clubs en Arabie saoudite. Toujours volet chiffres, les ogres de Bab Souika caracolent au hit-parade des meilleures attaques, avec l’étonnante moyenne de 29 buts par match, tandis que leur maestro Abdelhak Ben Salah s’est adjugé le trophée de meilleur joueur de la saison. Et pour clore cet impressionnant tableau de chasse, l’EST peut aussi s’enorgueillir de l’acquisition du statut non moins honorifique de premier pourvoyeur du Sept national en joueurs.

Pour résumer, disons, avec autant de franchise que de courage, qu’il y a aujourd’hui l’EST et les autres et que ces derniers accusent, en termes de comparaison, des… années de retard.

D’où le souhait de les voir s’employer à s’en inspirer. Car il y va de l’attrait du handball, voire de sa survie dans nos murs.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA

Laisser un commentaire