Coup d’envoi du 4è Festival international du film d’Amman, la Tunisie est présente

Les films tunisiens participent au Festival international du film d’Amman, qui se tient du 15 au 22 aout, dans la capitale jordanienne. Mardi 15 aout, a eu lieu la cérémonie d’ouverture avec la projection du film palestinien “Un week-end à Gaza”.

Le Festival international du film d’Amman a inauguré sa quatrième édition dans la capitale jordanienne le soir du 15 août, au Centre culturel Al-Hussein situé au cœur de la capitale jordanienne. Il se tient jusqu’au 22 aout. Cette année, le FIFFA dévoile une sélection particulière avec 56 films de 19 pays. Des productions cinématographiques arabes et internationales, des longs métrages, documentaires, courts métrages réalisés en 2022 ou en 2023 et présentés pour la première fois en Jordanie.

Le cinéma tunisien est présent dans toutes les sections de la compétition officielle : « Trinou » de Néjib Kthiri, « Road el Kef » d’Ihsen Kammoun et « Awama » de Mourad Kalai (compétition des courts-métrages), « Je reviendrai là-bas » de Yassine Redissi (compétition des longs-métrages documentaires), « Ashkal » de Youssef Chebbi (compétition des longs-métrages de fiction). Pour ce qui est de la section non compétitive « Franco-arabe rendez-vous », on trouve également « Harka » de Lotfy Nathan et « Sous les figues » d’Erige Sehiri.

La part belle aux premières réalisations

Le Festival international du film d’Amman ou encore Awal Film (premier film) est organisé sous l’égide de la Royal Film Commission de Jordanie.  C’est le premier festival international de cinéma de cette envergure à se concentrer entièrement sur les premières réalisations cinématographiques et sur les cinéastes débutants.

Des jurys internationaux sélectionnent le meilleur récit de long métrage arabe, le meilleur documentaire de long métrage arabe et le meilleur court métrage arabe. Le public choisit son premier film international préféré. Tous les films gagnants reçoivent des prix. Toutes les œuvres retenues sont produites en 2022 et 2023.

Dans le sillage du festival, des projections, des master classes, des séminaires et des débats avec les professionnels et stars de cinéma. La cérémonie d’ouverture avec tapis rouge et paillettes a été marquée également par la projection du film palestinien “Un week-end à Gaza” de Basil Khalil.

Bonne chance au cinéma tunisien !

>> Lire aussi : Festival de Cannes 2023 | Entre le cinéma tunisien et le Festival de Cannes : 65 ans d’Histoire…

  • Editorial La Presse

    Mort à la carte

    La tragédie de la rue Al-Rashid, au nord de Gaza, survenue ce jeudi noir, n’est pas seulem…
  • Editorial La Presse

    Quand les regrets ne suffisent plus

      Lorsque les accidents ferroviaires sont en hausse, il est clair que quelque chose v…
  • Editorial La Presse

    La guerre des ventres creux

    Pour faire pression sur le Hamas, Israël a choisi d’affamer la population. Les civils pale…

Laisser un commentaire