Quarts de finale – Stade Felix Houphouet Boigny d’Abidjan(18h00) – Nigéria-Angola : Des Super Eagles en roue libre ?

 

Le Nigeria s’avance, certes, avec des certitudes, mais il aurait tort de sous-estimer un adversaire angolais qui n’a plus rien à prouver, excepté son envie de rêver à nouveau…

Duel déséquilibré pour ce premier quart de phase finale de la CAN? A ce niveau et à ce stade surtout, tout est possible et bien malin celui qui prédira d’avance le résultat, surtout après la sortie des Lions de la Teranga et de l’Atlas, du Nzalang et des Pharaons aux portes du grand huit. En début de soirée donc, les coéquipiers de Victor Osimhen, vainqueurs du Cameroun dans un duel épique, croiseront les Palancas Negras, bourreaux  de la Namibie. Et sur la pelouse du stade Félix Houphouët Boigny, le Nigeria de José Peseiro est logiquement donné favori, quoique… Ce faisant, forts d’un contingent de joueurs valeureux, les Super Eagles de Lookman affrontent une Angola qui nous a beaucoup surpris sur les pelouses ivoiriennes ces derniers jours. Première de son groupe, malgré la présence des Fennecs, l’Angola impressionne donc de jour en jour.

Et à ce stade, les Antilopes Noires renouent ainsi avec les quarts de finale, un palier qu’elles n’avaient pas atteint depuis 2010. Pas évident cependant de viser le dernier carré quand on sait que l’adversaire est désormais l’un des grands favoris pour la couronne continentale. Sur ce, un rapide retour vers les derniers face-à-face entre les deux sélections nous rappelle que la dernière victoire de l’Angola remonte à 2004 (1-0), alors que le Nigeria compte deux succès, en 2018 (2-1) et bien avant en 1989 (1-0). Deux nuls aussi entre les deux formations, en 2012 (0-0) et en 2005 (1-1).

Des Antilopes quelque peu décimées

Voilà pour l’historique et avant d’aborder les dispositions et plans des deux «Onzes», notons que l’Angola sera gonflée à bloc pour ce choc, les Palancas Negras ayant obtenu une substantielle «augmentation de trésorerie» et pas seulement avant le choc contre les Super Eagles. En clair, les Angolais ont reçu des récompenses en espèces et des cadeaux matériels avant leur affrontement en quart. De quoi booster les Gelson et autre Mabululo, avant de s’expliquer avec les Eagles, alors que les Palancas Negras seront privés de leur portier Neblu ayant reçu un carton rouge face à la Namibie et remplacé par Signori António qui aura la lourde tâche de repousser les offensives d’Osimhen et de Lookman. Pour clore la présentation de ce grand format, notons que le Nigeria de José Peseiro serait vraisemblablement fidèle à son 3-4-3 avec Nwabali dans les buts, Bassey,  Ajayi et Troost Ekong dans l’axe. Zanusi, milieu gauche, Aina, médian droit, Iwobi-Onyeka au cœur du jeu, Lookman sur le couloir gauche, Chukwueze sur l’aile opposée et Osimhen en pointe. Enfin, pour les Antilopes, déjà privées du défenseur de la Gantoise, Nurio Fortuna, suite à une déchirure musculaire, ainsi que du milieu Loide Augusto, écarté pour raison disciplinaire, et de l’autre médian Benedito Mambuene Mukendi, dit «Beni», réfractaire après avoir mis les voiles (car il ne jouait pas assez), à cœur vaillant, rien n’est impossible! A ce stade l’Angola de Pedro Gonçalves évoluerait ainsi en 4-3-3 avec Signori António, Carneiro sur le flanc gauche, Eddie à droite de la défense, Balanga-Gaspar dans l’axe, le trident Estrela-Fredy-Bruno Paz  au milieu, Gelson sur le couloir gauche, Gilberto à droite et Mabululo en pointe.

Laisser un commentaire