Tataouine a soif !

2,200

« Attachtouna », littéralement: vous nous assoiffez. C’est le mouvement initié par un nombre de citoyens venus de divers horizons, mais tous originaires de Tataouine. Le mouvement espère réunir 10 000 signatures d’habitants de ce gouvernorat du sud de la Tunisie, pour faire pression sur la SONEDE et le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche .

Selon Wasfi Bsila, l’un des coordinateurs de ce mouvement, 60% des zones du gouvernorat peuvent être privées d’eau pendant plus de deux mois, sans que cela émeuve outre mesure les autorités.

« Hier, l’hôpital de Tataouine qui se trouve pourtant en plein coeur de la ville, devant le siège du gouvernorat a été privé d’eau, est-ce normal ? s’indigne Wasfi Bsila.

Les citoyens sont souvent obligés de ramener l’eau dans des citernes, alors que, selon Bsila, les ressources hydriques ne manquent pas, « contrairement à ce qui peut se dire ».

Si les autorités n’interviennent pas pour mettre fin à ces coupures d’eau à répétition, les citoyens membres de ce mouvement menacent d’attaquer en justice la SONEDE et le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.

Laisser un commentaire