«Weld Chkoun?» de Jamila Chihi: Parole d’une femme libre

3,789

Dynamique, énergique et totalement désinhibée, la comédienne Jamila Chihi s’est lancée, vendredi dernier, dans sa nouvelle aventure et a saisi la scène comme une lionne dans un monodrame où elle tire à bout portant sur tous les fronts. Parole d’une femme libre.

A travers son regard féminin assumé et affirmé, et d’humour assez osé, l’actrice Jamila Chihi brosse, dans son premier One Woman Show «Weld Chkoun ?», les travers de la société tunisienne. Jouée, vendredi soir au Théâtre municipal de Tunis, la première représentation de «Weld Chkoun ?» a su susciter le rire et les applaudissements d’un public conquis d’avance. Jamila Chihi est connue par le public pour ses pics sans tabous et ses positions de femme affranchie, c’est de  sa personnalité qu’elle dessine les traits de son personnage. «Leila» est enceinte, elle porte la vie ; l’enfant qu’elle porte n’a pas de père…elle passe en revue les hommes de sa vie à la recherche de celui qui pourrait être pour elle le père idéal. Son histoire n’est pas une simple histoire d’une femme qui cherche un père pour son enfant, ce n’est pas une recherche d’un géniteur, ce n’est pas une histoire ordinaire comme on en voit au quotidien. Car l’histoire de Leila est l’histoire d’un pays.

D’après un texte de Jamila Chihi et Anas Ben Malek, une mise en scène de Ghazi Zaghbani et une production de Brahim Letaief, «Weld Chkoun?»  est aussi un travail sur la mise en scène ; et la belle synergie entre Jamila Chihi et Ghazi Zaghbani a réussi à maintenir en haleine le public avec une bande sonore qui marque le passage d’un moment à un autre et souligne les différentes rencontres avec ces potentiels géniteurs. Des rythmes électroniques aux chansons de Cheikh Imam, Jamila Chihi dénonce sans détour la classe politique actuelle, son morcellement et son opportunisme. Avec un discours accessible et à la portée de tous, Jamila Chihi a réussi à faire rire avec son humour et son autodérision. Elle a pointé du doigt les maux de la société et exprimé l’angoisse face à un avenir incertain. Weld Chkoun? sera encore une fois sur la scène du théâtre de la Ville de Tunis le 17 mai prochain.

Rendez-vous avec le rire garanti.

Crédit photo: ©Karim KAMOUN

Laisser un commentaire