Foulées du Megara | 12ème édition (27 mars 2022) : Le culte de la performance

3,191
Le culte de la performance fait entrer l’esprit de surpassement. Dans une manifestation sportive où la course pédestre a pris une nouvelle vocation, ce qui est entrepris d’une édition à l’autre franchit au fur et à mesure un nouveau pallier vers le plus grand accomplissement

Certifié depuis un bon bout de temps, les Foulées du Megara se présentent aujourd’hui comme un rendez-vous d’exception de la course pédestre, mais aussi un événement fortement attendu. D’une édition à l’autre. Il s’agit du rassemblement des coureurs à la fois professionnels et amateurs et des passionnés de la course. Spécialement du marathon.

Il y a de ces traditions qui sont pleins de messages. Si l’on part du principe que le sport est surpassement et don de soi, il n’est en rien interdit d’ouvrir les horizons. Les Foulées du Megara sont aujourd’hui une marque, une réputation, une histoire. Elles mobilisent les masses et gratifient d’un événement à la fois sportif, culturel et touristique. Ici et là elles sont perçues comme un levier d’activité sportive prioritaire, véhiculant des valeurs sportives et offrant une visibilité culturelle et touristique de premier plan.

S’il nous est permis aujourd’hui d’attribuer une valeur, ou encore des actifs évalués de ce grand rendez-vous, nous osons affirmer que le parcours et l’évolution, ainsi que la popularité grandissante de ce rendez-vous ne laissent point indifférent. Voilà en effet une épreuve qui constitue un moteur pour le développement et pour le progrès de la course pédestre.

Principal événement printanier en Tunisie, les Foulées du Megara fêteront le 27 mars prochain leur 12ème édition. Après une absence de deux années due au coronavirus, elles reprennent les pistes. L’épreuve du semi marathon prendra son départ à la Marsa à l’avenue Habib bourguiba à 9 heures précises. Vingt minutes plus tard, ce sont les coureurs de la Marsoise – course pour tous de 5 kilomètres – qui prendront leur envol.

Il s’agit à n’en point douter d’un parcours qui propose de découvrir la beauté du paysage de la banlieue nord de Tunis. C’est aussi un tracé qui permet d’associer l’aspect technique de la course au plaisir de pénétrer des endroits mythiques.

L’Association Mégara pour la jeunesse, présidée par Riadh Ben Zazia, avec la collaboration de la mairie de la Marsa, ont mis à la disposition des participants le site des inscriptions http://www.lesfouleesdumegara.com . Ce dernier est opérationnel depuis quelques jours. D’ailleurs, les participants s’y ruent massivement, preuve incontestable de l’ampleur que prend tous les ans cette grande manifestation sportive.

Aussi loin que vont leur dévouement sportif et leur passion pour la course, les organisateurs ne manquent à chaque fois de faire valoir leur savoir-faire, notamment par rapport aux exigences du haut niveau. D’ailleurs, ils sont toujours déterminés à aller loin et à tout faire pour y arriver. Ils fonctionnent avec passion et enthousiasme, mais aussi avec la rigueur et l’efficacité que cela impose.

Tout compte fait, le challenge est toujours le même, les dispositions pour relever de nouveau le défi prennent d’une édition à l’autre une plus grande dimension. Le Foulées du Megara ont non seulement à bouleverser la hiérarchie, mais elles ont su aussi et surtout s’acquérir d’un leadership auquel Ben Zazia et son équipe y croient dur comme fer. Leur réussite est une jolie piste de réflexion. Au-delà des résultats, c’est tout le travail accompli, le sens de la responsabilité et du sacrifice et l’esprit de l’abnégation qui retiennent l’attention.

Le culte de la performance a fait entrer l’esprit de surpassement. Dans une manifestation sportive où la course pédestre a pris une nouvelle vocation, ce qui est entrepris d’une édition à l’autre franchit au fur et à mesure un nouveau pallier vers le plus grand accomplissement.

Laisser un commentaire