Finance climatique dans les pays les plus pauvres : L’Allemagne augmente le montant à 5,3 milliards d’euros

3,485
Les pays les plus riches n’ont pas tenu leur promesse de fournir 100 milliards de dollars de fonds depuis la Conférence des Nations unies sur le changement climatique COP 15 à Copenhague en 2009 et jusqu’à 2020.

Le gouvernement allemand a déclaré avoir augmenté le financement climatique public pour les pays en développement et émergents à 5,34 milliards d’euros en 2021, ce qui signifie que le pays est sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 6 milliards d’euros d’ici à 2025, selon le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Avec les fonds publics et privés mobilisés, le financement climatique allemand s’élève désormais à 8,1 milliards d’euros, et ce, en tant que contribution allemande à l’engagement pris par les pays développés de fournir 100 milliards de dollars américains par an.

Mobiliser 100 milliards de dollars…

L’ONG Oxfam a critiqué les pays les plus riches, affirmant que la véritable valeur de leur soutien à l’action climatique ne représente qu’environ un tiers de ce qui est rapporté.

Les pays les plus riches n’ont pas tenu leur promesse de fournir 100 milliards de dollars de fonds depuis la Conférence des Nations unies sur le changement climatique COP 15 à Copenhague en 2009 et jusqu’à 2020.

Ces pays s’étaient engagés à mobiliser 100 milliards de dollars américains de ressources publiques et privées par an jusqu’à 2020, pour l’action climatique dans les pays en développement. Ce montant devant aider les pays les plus pauvres à réduire leurs émissions et à s’adapter aux effets du changement climatique. L’objectif avait été officialisé lors de la COP 16 à Cancun, et lors de la COP 21 en 2015 à Paris, il a été réitéré et prolongé jusqu’en 2025. Toutefois, la crise énergétique pourrait avoir un impact sur la volonté des pays de l’UE de soutenir les pays en développement.

Laisser un commentaire