Tribune | La Tunisie n’est ni raciste ni xénophobe, Messieurs !

2,348
tribune la presse

 

Par Mohamed BENNOUR

La Tunisie, aujourd’hui, est au creux de la vague. Ses dirigeants ont des difficultés à gérer le pays après que les États-Unis, la Grande-Bretagne et leurs alliés ont déstabilisé notre pays en nous faisant croire qu’on a fait une révolution. «Le Printemps arabe» est un leurre.

Oui, nous avons mal agi contre les Subsahariens, les Africains qui ont trouvé refuge chez nous sont nos frères. Profitant de l’aubaine, certains médias nous taxent de racisme ou de xénophobie. Ces médias sont relayés par de pseudo-militants. Au nom des droits de l’homme, ils n’hésitent pas d’exprimer leur indignation et leur réprobation quant à la position tunisienne. Certaines voix s’élèvent contre cette Tunisie qui, au fil des siècles, avait affirmé son appartenance au progrès.

La Tunisie, n’en déplaise aux médias malveillants, a toujours été à l’avant-garde et elle reste encore et toujours sur cette ligne malgré les difficultés des temps présents.

On nous traite dans les médias français ou américains de racistes !! Ils oublient que les gouvernements américain, britannique, français sont les derniers à parler de racisme. Eux qui dominent le monde entier et qui tolèrent l’occupation illégale des territoires palestiniens. Tous les jours et à chaque instant des civils palestiniens sont tués de sang-froid par l’armée israélienne sur ordre du gouvernement israélien de droite. Ces mêmes médias restent muets et sans voix devant ces atrocités…Qu’est-ce qui est plus abominable et grave que d’occuper un territoire et d’imposer à son peuple l’humiliation et d’accepter l’injustice ?

Les Occidentaux qui accusent la Tunisie de racisme oublient leur ingérence en Libye en 2011, les conséquences de leur intervention armée à l’intérieur du territoire libyen ont été néfastes au peuple libyen mais aussi à la Tunisie. Le monde entier sait que les Libyens et les Africains fuyant le bombardement aveugle de l’aviation française ont trouvé en Tunisie l’asile qui leur avait permis de sauvegarder leur vie et celle de leurs enfants. Des milliers de réfugiés avaient pu, à l’époque, être sauvés. Oui, le monde entier avait admiré cet élan de solidarité des familles tunisiennes qui ont ouvert les portes de leurs maisons et offert le gîte aux milliers de réfugiés fuyant le sol libyen. La mémoire des médias français est courte malheureusement.

Certains Occidentaux qui nous accusent aujourd’hui de racisme au nom des principes élémentaires des droits de l’homme ne sont pas bien placés pour nous juger. Les droits de l’homme, leurs médias les utilisent à mauvais escient pour faire bonne figure. Leurs gouvernements appliquent partout dans le monde la loi de la jungle et imposent au tiers-monde leur hégémonie en imposant une politique à géométrie variable qui ne trompe plus personne.

Quand les médias français et occidentaux évoquent les droits de l’homme, c’est pour imposer la loi du plus fort. Le droit international que leurs gouvernements ont adopté et imposé au monde entier n’est plus de mise aujourd’hui. Ils l’ont définitivement enterré.

Commencez par balayer devant votre porte et bien traiter les Africains et les immigrés se trouvant actuellement en France et en Europe en respectant leur dignité et leurs droits avant de vous placer en donneurs de leçons chaque fois qu’on trébuche ou qu’on se trompe.

Vous constaterez, alors, qu’on a la capacité de nous réviser et de réparer.

M.B.

Militant des droits de l’homme et ancien responsable politique

Laisser un commentaire