Raids israéliens sur Gaza après l’offensive palestinienne «DÉLUGE D’AL-AQSA»: La force ne détruira pas la résistance

2,015

 

La réaction du « monde libre », suite à l’opération héroïque de la résistance palestinienne en plein cœur du territoire ennemi, montre la face hideuse des « démocraties » occidentales.


Après avoir gardé le silence pendant plus de 75 ans sur les crimes odieux perpétrés contre les Palestiniens, ils se rangent du côté du bourreau qui tue sans merci femmes et enfants et se livre aux exactions les plus inhumaines.

Même l’Ukraine, un pays qui mène une guerre pour la libération de son pays de l’invasion russe d’une partie de son territoire, foule aux pieds le droit du peuple palestinien à recouvrer ses droits.

Sans vergogne, ces pays occidentaux s’érigent à leur guise en donneurs de leçons en matière de droits de l’homme et n’hésitent pas à s’ingérer dans les affaires internes des autres pays et portent préjudice à leur souveraineté sous couvert de « démocratie et de la liberté ».

Dans les moments de vérité, la Tunisie s’est toujours rangée du côté des peuples opprimés et de leur aspiration à recouvrer leurs droits.

C’est ainsi que notre pays ne fait pas de distinction entre un peuple arabe et un peuple européen quand il s’agit d’une agression contre un autre pays.

La Tunisie a affiché son soutien à l’Ukraine et aux valeurs du monde libre mais aussi à la cause palestinienne son soutien indéfectible. Car le droit palestinien est un droit imprescriptible.

D’ailleurs, on ne parle plus de « cause palestinienne » ou de « question palestinienne » car il ne s’agit pas d’un simple problème auquel on cherche une solution ou d’une affaire en justice qui attend un verdict mais plutôt du « droit palestinien », qui, sans son recouvrement, le monde ne sera jamais à l’abri des violations des autres droits.

Car si le droit palestinien s’évapore, c’est le droit dans toute l’humanité qui sera foulé aux pieds.

En feignant de reléguer le droit palestinien à un rang secondaire sur le plan mondial, les grandes puissances ont oublié que les nouvelles générations palestiniennes sont nées dans la résistance et ne sont pas prêtes à baisser les bras tant que leurs droits ne seront pas recouvrés. 

Et que le peuple palestinien ne sera pas seul dans son combat. Certes, les raids israéliens sur Gaza, les milliers de morts, la destruction des maisons, des immeubles, la coupure d’électricité et les autres crimes seront considérés par le « monde libre » comme une riposte légitime. Et ils ont déjà affiché leur disposition à aider Israël militairement comme si la force dont dispose ce pays colonisateur n’était pas suffisante.

Mais quelle que soit sa puissance, la force d’Israël ne détruira pas la résistance.

>>Lire aussi:La Présidence de la République: Soutien indéfectible et inconditionnel de la Tunisie au peuple palestinien 

Laisser un commentaire