Le Chef de l’état inaugure en présence de Wang YI, ministre chinois des Affaires étrangères, l’Académie diplomatique de Tunis: Un nouveau symbole de l’amitié tuniso-chinoise

1,307

Le Président de la République a inauguré hier en présence du chef de la diplomatie chinoise, Wang YI, de Nabil Ammar, ministre des Affaires étrangères, de la Migartion et des Tunisiens à l’étranger, ainsi que de Mme Sarra Zaafrani, ministre de l’Equipement et de l’Habitat, la toute nouvelle Académie diplomatique internationale de Tunis, la seule que la Chine ait aidé à construire dans un pays arabe. Cette académie deviendra non seulement un nouveau symbole et une plateforme de l’amitié sino-tunisienne mais aussi un levier pour les futurs diplomates qui feront rayonner une image plus reluisante d’une Tunisie nouvelle sur le plan international.


Le Président de la République Kaïs Saïed, qui a inauguré hier l’Académie diplomatique internationale de Tunis, a visité les différents pavillons de l’Académie et pris connaissance de ses composantes. Il a ensuite écouté un exposé sur les étapes de construction et d’équipement de l’établissement, fruit d’un partenariat réussi entre la Tunisie et la Chine, indique la présidence de la République dans un communiqué.
Kaïs Saïed a rencontré la nouvelle promotion des jeunes diplomates qui entameront leur formation dans l’Académie, leur souhaitant réussite et succès.
Il a évoqué les relations de partenariat et d’amitié entre la Tunisie et la Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques le 10 janvier 1961, passant en revue certains aspects de l’histoire de la diplomatie tunisienne.
Pendant la cérémonie, M. Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, a déclaré que la toute nouvelle Académie diplomatique internationale de Tunis, la seule académie diplomatique que la Chine ait aidé à construire dans un pays arabe, deviendra un nouveau symbole et une plateforme de l’amitié sino-tunisienne. Il a appelé à des efforts pour promouvoir la construction d’un monde multipolaire égal et ordonné ainsi que d’une mondialisation économique inclusive qui profite à tous.
Dans son allocution, M. Nabil Ammar, ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, est revenu sur les relations fortes et solides entre la Chine et la Tunisie qui remontent à plus de 8.000 ans. Il a remercié la République populaire de Chine pour ses efforts déployés à travers plusieurs projets réalisés en Tunisie. Il a indiqué par ailleurs que l’Académie diplomatique internationale en Tunisie a pour objectif de former les diplomates, y compris les agents nouvellement affectés dans le corps diplomatique et les diplômés des universités, instituts supérieurs et établissements d’enseignement tunisiens, dans les domaines de la diplomatie, pour être au diapason de l’évolution de la situation internationale et des exigences d’une nouvelle diplomatie, et dans le but de renforcer le rôle de la Tunisie sur les plans régional et international.
L’Académie offrira également une formation aux diplomates des pays frères et amis et aux employés des organisations régionales et internationales dans le domaine de la diplomatie et des relations étrangères, tout en offrant des possibilités d’enseignement à distance et en encourageant la publication de recherches spécialisées, de périodiques et d’études en relations internationales, a-t-il souligné.

Les composantes de l’Académie

Non loin du bâtiment du ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, au nord-ouest de la capitale, se trouve le bâtiment de l’Académie diplomatique internationale en Tunisie, qui incarne un vaste projet financé dans le cadre de la coopération tuniso-chinoise. L’Académie est financée par le gouvernement chinois à hauteur de près de 88,5 millions de dinars.
L’objectif de ce projet est d’assurer aux diplomates tunisiens et étrangers une formation en phase avec les nouvelles relations internationales et les exigences de la nouvelle diplomatie.


Elle a été placée sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’étranger pour donner une impulsion nouvelle à la formation diplomatique. Cette réalisation marque une nouvelle étape dans les relations amicales fortes et solides entre la Chine et la Tunisie à travers des projets de coopération internationale établis dans le cadre de l’nitiative la Ceinture et la Route.
L’Académie a été créée en application de l’arrêté gouvernemental n° 630 du 24 juillet 2019 portant sur la création de l’Académie diplomatique internationale en Tunisie, ses prérogatives et son organisation administrative et financière.
Il est à signaler que c’est le 23 août 2018 qu’une convention pour la réalisation de ce projet a été signée, au siège du ministère des Affaires étrangères en Tunisie, entre les délégations tunisienne et chinoise, à l’issue de plusieurs réunions qui ont duré un mois et ont réuni des experts des deux côtés.
Le 6 février 2018, a eu lieu la signature de l’accord d’échange de lettres dans lequel le gouvernement chinois s’est engagé à financer et à construire le nouveau bâtiment de l’Académie diplomatique internationale en Tunisie.
Le 8 mars de la même année, le projet a été confié au Bureau des affaires de coopération économique internationale du ministère chinois du Commerce pour superviser sa mise en œuvre et sa gestion. En août de la même année, une équipe d’architectes est venue en Tunisie pour réaliser une étude de terrain, de sorte que les travaux de construction ont débuté le 3 mai 2019, date de la célébration de la Journée nationale de la diplomatie tunisienne. Le 30 octobre 2020, la couverture des toitures de l’Académie diplomatique fut achevée.
Le 28 avril 2022, la Tunisie et la Chine ont signé le procès-verbal de remise et de réception du bâtiment de l’Académie diplomatique internationale lors d’une cérémonie organisée à distance au siège du ministère des Affaires étrangères, de la Migration et les Tunisiens à l’étranger.

Situation

Cette académie est érigée sur une superficie totale estimée à environ seize mille mètres carrés, dont douze mille six cent trente-trois mètres carrés d’espaces couverts. Elle est composée d’un service administratif et d’un centre de conférences et de réunions d’une capacité maximale de 1.200 personnes. Un département équipé des dernières technologies modernes innovantes, le tout relevé par une touche de design élégante et d’une décoration très raffinée.
L’Académie comprend également une aile pédagogique dédiée à la formation et équipée de mobilier, de matériel de bureau et de moyens d’enseignement numérique et multimédia nécessaires, ainsi que de laboratoires de langues pour l’apprentissage des langues étrangères.
L’Académie diplomatique internationale de Tunis comprend également une bibliothèque dans laquelle les livres sont classés selon un système innovant et dans laquelle l’étudiant peut se procurer l’essence du savoir et le plaisir de lire des livres qui lui rappellent inévitablement le parfum de l’histoire.
À cela s’ajoutent une salle de soins et un restaurant pouvant accueillir environ 170 personnes, un parking au sous-sol pouvant contenir une centaine de voitures, et une autre aire de stationnement extérieure d’une capacité de 65 voitures.
Tout au long de la période de construction, les travaux exécutés par l’entrepreneur chinois, sous la supervision du ministère de l’Equipement et de l’Habitat, maître d’ouvrage autorisé de la supervision des phase d’études et de réalisation, ont été réalisés en respectant les délais contractuels, malgré les difficultés qui ont coïncidé avec la pandémie de Covid-19.
L’Académie jouit d’une position de premier plan qui lui permet d’être un outil de soft diplomatie et offre un moyen supplémentaire pour promouvoir la Tunisie comme un centre pionnier de formation, de réflexion, de recherche et de prospective stratégique dans divers sujets liés aux relations internationales et aux enjeux mondiaux de haute importance. Il s’agit donc d’un pôle de connaissances scientifiques et d’un centre d’expertise et de leadership, qui contribue au développement des capacités et à la formation des cadres du ministère des Affaires étrangères de divers types et grades en Tunisie et à l’étranger, et à la qualification des directeurs de la coopération et dans les différents ministères dans les domaines du travail diplomatique et de la coopération internationale, en élevant leurs compétences et leurs performances en matière de relations internationales au niveau des standards internationaux.
Et ce en vue de soutenir les efforts de l’Etat dans le développement des exportations tunisiennes, en attirant les investissements étrangers, et pour soutenir le tourisme.

Laisser un commentaire