Renforcement des liens diplomatiques et économiques : Quatre dirigeants arabes au Forum sino-arabe

1,569

 

La récente annonce des visites d’État de dirigeants arabes en Chine, dans le cadre du prochain Forum de coopération Chine-États arabes, souligne l’importance croissante de cette coopération stratégique dans divers domaines, de l’économie à la politique régionale.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 27 mai à Beijing, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a annoncé une série de visites de dirigeants arabes en Chine, à l’occasion du prochain Forum de coopération Chine-États arabes.

«Du 28 mai au 1er juin 2024, à l’invitation du président Xi Jinping, plusieurs leaders arabes, dont le président tunisien, Kaïs Saïed, le roi de Bahreïn, Hamad ben Issa Al Khalifa, le président égyptien, Abdel Fattah El-Sissi, et le président des Émirats arabes unis, Sheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan, effectueront des visites d’État en Chine. Ils participeront également à la 10e conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes», a-t-elle indiqué, tout en ajoutant que ce forum vise à renforcer le consensus entre la Chine et les pays arabes, avec une coprésidence assurée par le haut diplomate chinois Wang Yi et son homologue mauritanien.

Dans ce même cadre, Hua Chunying a également annoncé que le président chinois, Xi Jinping, assistera au Forum, prononçant un discours officiel jeudi, et tiendra des entretiens avec les dirigeants des quatre pays participants pour discuter des relations bilatérales et des enjeux régionaux et internationaux d’intérêt commun.

Pour sa part, Deng Li, vice-ministre chinois des Affaires étrangères, a évoqué la conclusion prochaine de plusieurs accords couvrant divers domaines tels que le commerce, les échanges économiques et politiques, reflétant ainsi une ouverture sans précédent dans les relations sino-arabes.

Sur le plan économique, Deng Li a souligné l’augmentation significative des échanges entre la Chine et les pays arabes, atteignant un volume commercial de 400 milliards de dollars au cours des deux dernières décennies. Il a également mentionné une augmentation des exportations entre la Chine et les pays arabes, atteignant 260 millions de tonnes en 2023.

Le responsable a ajouté que le Forum de coopération sino-arabe ne se limitera pas à des discussions économiques, mais abordera également des questions politiques majeures. La Chine exprime un soutien affirmé au peuple palestinien dans le conflit israélo-palestinien, appelant la communauté internationale à assumer ses responsabilités face aux événements en cours à Gaza. «Cette rencontre illustre l’importance de la coopération sino-arabe, et souligne le rôle pivot que la Chine cherche à jouer dans la résolution des conflits régionaux, notamment celui du Moyen-Orient… Une voix commune sera émise sur la question palestinienne, démontrant l’engagement de la Chine en tant que médiateur dans ce conflit et son soutien à une solution à deux États».

Une plateforme de dialogue et de coopération

Le Forum de coopération Chine-États arabes, en tant que plateforme de dialogue et de coopération, a connu un développement continu au cours des vingt dernières années. Les mécanismes de coopération se sont enrichis, avec l’établissement de 19 mécanismes de coopération incluant des réunions ministérielles, des dialogues politiques stratégiques, des séminaires sur les relations sino-arabes, le dialogue entre les civilisations…

La confiance politique mutuelle s’est également renforcée, évoluant d’un partenariat à une coopération stratégique, puis à un partenariat stratégique. Dans ce même cadre, la Chine a établi des partenariats stratégiques avec 4 pays arabes et des partenariats avec 10 autres pays arabes ainsi que la Ligue des États arabes. De plus, tous les 22 pays arabes et la Ligue des États arabes ont signé des accords de coopération sur «la Ceinture et la Route» avec la Chine.

Et sur le terrain, la coopération sino-arabe est devenue plus profonde et concrète, avec des progrès notables dans des domaines stratégiques tels que le commerce, l’énergie, la fabrication, la construction des infrastructures…

Laisser un commentaire