Forum Sino-Arabe : Kaïs Saïed aspire à une nouvelle ère de coopération

1,867

 

Le président de la République Kaïs Saïed a exprimé jeudi à Pékin, l’aspiration à consolider les relations établies entre la Tunisie et la Chine pendant six décennies et d’œuvrer en vue de les hisser à des paliers supérieurs.

Kaïs Saïed s’exprimait lors de la séance d’ouverture de la réunion ministérielle du Forum de coopération sino-arabes, en présence du président chinois Xi Jinping et des dirigeants des États d’Égypte, des Émirats arabes unis et du Bahreïn.

Du pays d’Ibn Khaldoun au pays de Confucius, la voie qui nous unit ne se limite pas à la « route de la soie » mais plutôt à des décennies d’échange culturel et commercial, a-t-il relevé.

Écrivains arabes et chinois, animés par l’intérêt réciproque de connaître la culture de l’autre, ont permis de rapprocher nos peuple, à travers leurs ouvrages et ce, depuis des centaines de décennies. Ces ouvrages devraient servir, aujourd’hui, de source d’inspiration pour écrire une nouvelle histoire où règnent la justice, la liberté et la solidarité.

La Tunisie dont le peuple, aspire à la paix intérieure au même titre que la paix mondiale, ne cesse de réaffirmer sa position constante et ferme envers le droit du peuple palestinien de recouvrer ses droits et d’établir un État indépendant sur tout le territoire palestinien avec Al Qods pour capitale, a soutenu le président de la République sur un autre plan.

La communauté humanitaire a commencé à s’insurger contre les crimes odieux perpétrés contre les Palestiniens qui ont été privés de leur droit à la terre, voire même à la vie.

Et de poursuivre, la communauté internationale, n’est-elle pas appelée aujourd’hui, à joindre ses efforts à ceux de la communauté humanitaire, a-t-il souligné.

Le président de la République a mis l’accent sur l’importance de l’action commune pour fournir des services publics qui garantissent les droits des hommes et des femmes où qu’ils soient dont le droit à la santé, au travail, à un salaire décent, au transport, à l’enseignement et à la couverture sociale.

Le modèle adopté depuis des décennies, dans un contexte de répartition inéquitable du travail au niveau mondial, a aggravé la pauvreté et encouragé la migration irrégulière, a-t-il fait observer, ajoutant que les humains sont devenus une marchandise convoitée par les réseaux criminels et les organisations terroristes.

Les droits fondamentaux ne doivent pas rester de simples règles confinées dans les textes de loi et dans les conventions internationales et qui n’ont pas de vie dans la pratique, a-t-il poursuivi. L’homme, où qu’il soit, dans le nord ou dans le sud, à l’est comme à l’ouest, doit bénéficier des mêmes droits.

Le président de la République, Kaïs Saïed effectue depuis mardi une visite Etat en Chine à l’invitation de son homologue chinois.

Il participe en tant qu’invité d’honneur, à la séance inaugurale de la 10e réunion ministérielle du Forum de coopération sino-arabe.

Laisser un commentaire