Lutte contre le vol de voitures : Conseils utiles

685

 

La lutte contre le vol de voitures, de camionnettes… fait, avant tout, appel à la méfiance, à la vigilance et à la prudence. Il faut savoir comment garer son véhicule en ville ou à la campagne. Cela nous conduit à répondre à une dizaine de commandements.

1/ De jour comme de nuit, une voiture, une camionnette ou tout autre véhicule (censé être tracté) doit impérativement répondre à toute réquisition verbale d’un agent de l’ordre sur présentation de toute pièce d’identité de toute personne ayant été dans la nécessité de recourir à cette traction et vers quelle destination : vers un garage pour dépannage, ou vers son propre garage, ou vers l’inconnu ?

2/ Il sera demandé à tout garage disposant d’un ou de plusieurs engins de dépannage de tenir un registre réglementé sur lequel sera consigné le mouvement de ces engins remorqueurs dans la journée ou toute intervention qui aura été sollicitée (N° de la voiture remorquée, nom et prénom du propriétaire ou présumé tel, lieu de l’enlèvement, heure et destination, quelle que soit la distance…).

3/ Tout véhicule entrant dans le domaine de la ferraille doit absolument et expressément être revêtu de numéro minéralogique et de l’identité du propriétaire du véhicule. A défaut, quelle que soit la marque, il doit être catégoriquement rejeté.

4/ Depuis quelques années, tout véhicule entrant dans les ports tunisiens est tenu, en plus de disposer d’un numéro minéralogique, d’afficher clairement le numéro de châssis de ce même véhicule.

5/ Il importe de se rendre à l’évidence qu’une voiture et tout véhicule voués à leur triste sort de vol sont rarement rendus à leur propriétaire, l’un et l’autre sont réduits à être «exploités» pour un autre usage. En premier lieu, ils vont être réduits en pièces détachées, d’où la vigilance demandée à tout marchand de ferraille.

6/ Il sera absolument interdit à tout véhicule entrant en Tunisie par la voie terrestre ou par bateau de quitter le pays avant un certain délai. Voudra-t-on croire, preuve à l’appui, que certains véhicules transitant par la Tunisie iront se faire vendre dans des pays tout proches et à vil prix.

7/ Il est temps que l’autorité de tutelle prenne une décision fixant la limite ne dépassant pas une dizaine de jours concernant le stationnement prolongé de tout véhicule maintenu immobilisé, surtout dans une quelconque artère des grandes villes. Une telle inertie attire, sans coup férir, les malfaiteurs. Une telle manœuvre aiderait surtout une municipalité à désengorger la circulation.

8/ Il importe de demander à chaque propriétaire de véhicule, qui aura constaté le vol de son véhicule, de s’adresser sans tarder à tout poste de police ou de garde nationale le plus proche et de signaler cette disparition par écrit. Une telle déclaration serait utile, voire nécessaire, à plus d’un titre, et non pas se limiter d’aviser, le plus simplement du monde, le public par avis de presse et encore moins par une offre de récompense.

9/ Parfois, certains apprentis mécaniciens et garagistes, et non pas tous, se classent au premier rang de ces intrus, car ils ont la possibilité de connaître tout et à fond les ficelles du démarrage de ces véhicules même pour les marques les plus sophistiquées.

10/Il serait vivement recommandé au propriétaire de véhicule de réserver le garage de sa villa pour sa monture sacrée et d’y sacrifier, s’il le faut, une part de son budget familial.

Laisser un commentaire