Le budget de la culture vient d’être augmenté de 1%. Mohamed Zine El Abidine, ministre des Affaires culturelles, et Ridha Chalghoum, ministre des Finances, l’ont annoncé lors d’une conférence de presse avant-hier soir au Média Center au Théâtre romain de Carthage.

L’idée d’organiser une conférence de presse presque en pleine soirée de Saber Rebai avec une immense foule qui déferlait pour voir la star tunisienne était quelque peu une gageure puisque plusieurs journalistes venus par leurs propres moyens n’avaient pu accéder au lieu où s’ est tenu le point de presse, coincés qu’ils étaient dans l’énorme file d’attente composée de spectateurs. Mais la nouvelle valait le coup d’être annoncée et elle était très attendue par les acteurs culturels. En effet, le ministre des Affaires culturelles et le ministre des Finances ont annoncé la décision du président du gouvernement relative à l’augmentation du budget alloué à la culture de 1% du budget général de l’Etat pour l’année 2020 ainsi que celle du Président de la République restituant la Journée nationale de la culture. Après les hommages rendus à plusieurs partenaires du Festival international de Carthage , le ministre des Affaires culturelles a exprimé sa gratitude envers le chef du gouvernement et le ministre des Finances qui donnera à la culture tunisienne «plus de rayonnement, plus de création et plus de résistance au terrorisme» a-t-il déclaré .Pour sa part, le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a déclaré: «Cette augmentation de budget est une reconnaissance pour les gens de la culture qui ont introduit la joie auprès du public cet été. La culture nous permet de préserver les acquis de cette société et nous permet d’aller de l’avant. Sur le plan économique, la culture est aussi un investissement qui crée de l’emploi pour les jeunes dans des domaines innovants. Le chiffre de 1% paraît dérisoire mais c’est le double de ce que nous faisions jusque -là. Ce sont les projets présentés par le ministre de la Culture qui décideront des priorités de cet investissement». On apprendra également lors de cette conférence de presse que, jusqu’à jeudi soir 22 août, 117,000 spectateurs ont assisté aux différents spectacles du Festival international de Carthage et que les recettes ont atteint deux millards et deux cent dix mille dinars cette édition contre un milliard huit cent un mille dinars au cours de l’édition précédente.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire