Stade Taïeb Mhiri. Temps printanier. Pelouse en mauvais état. Public nombreux. CSS bat Nkana FC : 2-0. (1-0 à la mi-temps). Buts de Chaouat (7’) et Marzouki (90’). Arbitrage du Sud-Africain Victor Gomez.
CSS : Dhamen, Zouaghi (Jouini 57’ et Ben Ali 80’), Mathlouthi, Amamou, Dagdoug, Sokari, Jelassi, Marzouki, Oueslati, Koraichi (Harzi 69’) et Chaouat
Nkana FC : Malunga, Zulu (Masumbuko 68’), Nyondo, Bahn, S. Musonda (Bwalya 83’), Otieno, Kessy, J. Musonda, Malambo, R. Kampamba et K. Kampamba

Après la courte défaite concédée une semaine auparavant au match aller sur le score de 2-1, les Sfaxiens n’avaient qu’à ajouter un autre but pour assurer leur qualification aux demi-finales de la Coupe de la CAF. Rappelons qu’à la fin du match aller à Kitwe, Habib Oueslati a réduit le score à six minutes de la fin du temps réglementaire. Un but qui a son pesant d’or, comme celui de Firas Chaouat qui a ouvert tôt la marque, hier. En effet, les Sfaxiens n’avaient pas perdu du temps et ont ouvert tôt le score quand Chouat sur un corner a repris la balle de la tête pour marquer (7’).
Après ce but inscrit tôt, nous avons pensé que la formation sfaxienne allait imposer son rythme de jeu à son hôte, à même d’asseoir sa suprématie en ajoutant un deuxième but, mais la suite des débats était plutôt décevante.
Marqués visiblement par la fatigue cumulée suite à leur déplacement en Zambie et l’intensité du classico disputé en milieu de semaine devant le CA à Radès, les hommes de Ruud Krol ont baissé le rythme, se contentant de gérer comme ils pouvaient leur ascendant.
Et quand on joue bas, on n’est pas forcément à l’abri.
En témoigne l’occasion créée par les Zambiens à la 28’ quand Kessy dribbla la défense sfaxienne avant de se trouver nez-à-nez avec Dahmen. Heureusement que le tir à ras de terre de l’attaquant zambien frôla le montant gauche des filets du portier sfaxien.
Après cette frayeur, les débats se sont cantonnés au milieu de terrain avant que l’arbitre ne renvoie les 22 acteurs aux vestiaires à la mi-temps.

Ils ont joué avec le feu…
Après la pause, la fatigue se ressentait toujours du côté des Sfaxiens qui donnaient l’impression de traîner les jambes. Une lourdeur qui leur a failli coûter cher à la 60’. Heureusement que la tête plongeante de Ronald Kampamba est passée légèrement à côté. Il s’en est fallu de peu !
Après cette frayeur, les hommes de Ruud Krol ont fini par comprendre que la meilleure défense, c’est l’attaque. Et Chaouat était à deux doigts de doubler la mise, toujours d’une reprise de la tête sur un corner, mais sa balle est passée légèrement au-dessus de la transversale (62’). Encore deux tentatives de Chaouat (71’) et Harzi (72’).
En dépit d’une petite condition physique, les Sfaxiens ont réussi à conserver leur petit avantage au score et se qualifier aux demi-finales de la Coupe de la CAF. Une petite frayeur tout de même à deux minutes du fin du temps réglementaire. Jolie parade de Dahmen qui a sauvé les meubles avant que Marzouki ne marque le but assassin suite à un joli service de Chaouat (90’).

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire